Amour & Diamants

Rencontre avec Les Ateliers de Minuit, spécialistes du sur-mesure

Les Ateliers de Minuit nous livrent tous les conseils pour votre bague de fiançailles, un pas-à-pas unique.

Les Ateliers de Minuit, situés à Paris dans le 7ème arrondissement, créés en 2017, sont codirigés par deux passionnés des gemmes et de la haute joaillerie. Marie de Chirée, gemmologue experte formée à l’Institut National de Gemmologie, au GIA et à la Haute Ecole de Joaillerie à Paris (promotion 2003-2007). Et son binôme, Grégory Mazet, qui après une longue carrière de négociant en pierres (formé au GIA), s’est spécialisé en dessin (Beaux-Arts de Paris) et est devenu designer de haute joaillerie. Tous deux sont les parfaits conseillers pour créer la bague de fiançailles, l’objet d’art le plus personnel d’une femme dans sa vie.

Marie de Chirée, fondatrice, Les Ateliers de Minuit
Grégory Mazet, fondateur, Les Ateliers de Minuit

Les Ateliers de Minuit ont commencé par le négoce de pierres précieuses. Les demandes se sont intensifiées pour se transformer en des commandes de joaillerie sur-mesure. Leur expertise de gemmologue et de designer en bijoux uniques (20 ans d’expérience) ont fait que le grand public leur a fait confiance de plus en plus souvent pour des pièces insolites. Nous évoquons ici la pièce surmesure et le diamant à travers la bague de fiançailles qui représente pour chaque femme, le bijou de rencontre avec son être élu, mais aussi la rencontre avec une pierre précieuse notamment, le diamant.

La bague de fiançailles, une rencontre entre une femme, une pierre mise en scène

Les Ateliers de Minuit, qui ont travaillé pendant de nombreuses années pour des grands noms de la Place Vendôme et de prestigieuses maisons de ventes aux enchères, vous accueillent et vous accompagnent dans toute la démarche et le processus de création d’une bague de fiançailles. Tous leurs bijoux sont réalisés dans leur intégralité à la main dans leur atelier de joaillerie parisien. Ces différentes étapes de fabrication très précises sont suivies avec la plus grande minutie : la mise en forme de la bague qui annonce le volume général, la mise en pierre qui consiste à préparer les emplacements des pierres de pavage, le pré polissage pour atteindre les zones à l’intérieur de la bague (inaccessible une fois les pierres serties), le sertissage qui est l’opération qui consiste à maintenir les pierres sur la bague et enfin le polissage final, crucial pour obtenir l’excellence.

Gouaché de la bague « Eclat », © Les Ateliers de Minuit
Bague « Eclat », on peut admirer le travail des mises à jour et du polissage miroir © Les Ateliers de Minuit
Bague « Eclat » en or rouge, sertie d’un diamant taille ovale de 1,30 carats E/VS1/3x exc, et 86 diamants taille brillant © Les Ateliers de Minuit

La bague de fiançailles, un processus créatif ponctuée d’étapes très techniques

Du dessin à l’écrin lui-même personnalisé, la création est un vaste pas-à-pas qui dure deux mois environ pour atteindre la perfection. La pièce sur-mesure que représente la bague de fiançailles est avant tout la rencontre d’une pierre avec une femme. Une sorte de coup de foudre et d’attachement immédiat. Les Ateliers de Minuit commencent alors un échange avec la cliente sur ses goûts à propos des pierres de couleur et du diamant, sur les périodes artistiques qu’elle apprécie, sur son affinité par rapport à la décoration, à la sculpture, à la nature etc. Son univers est souvent une source d’inspiration pour eux. On peut évidemment leur apporter des photos pour y montrer ses référents en matière de bijoux. « Pour réaliser la pièce qui lui ressemble, trouver le diamant et les pierres de couleur correspondant à son budget, ce dialogue avec notre cliente est capital ; après cela, nous commençons à esquisser et à peindre en gouachés des bijoux selon ses diamants choisis. Nous pouvons lui proposer des bagues tout diamant ; ou encore des associations pleines de surprises avec des pierres de couleur ponctuées de diamants. A chaque personne, nous nous adaptons. » explique Grégory Mazet. « Il est important que les clients « ressentent » les choses, s’impliquent dans le processus créatif. L’étape du dessin est très importante, car elle permet de nous projeter sur les différentes hypothèses qui nous permettront de réaliser le bijou de leurs rêves. » complète Marie de Chirée. 

Le bijou le plus personnalisé

Afin d’accéder à ces savoir-faire d’exception, Les Ateliers de Minuit mettent tout en œuvre pour que le dialogue qu’ils établissent avec leur client s’attache autant à la créativité qu’à l’aspect technique du bijou envisagé. La bague de fiançailles est l’une des pièces les plus personnalisées dans la parure de la femme. Elle la suivra pendant des décennies. Il faut obtenir de cette bague le juste équilibre entre personnalisation et intemporalité. C’est le sens particulier de la bague de fiançailles.

Le réel premier pas : le choix de la pierre 

« La pierre de centre est toujours le point de départ de chaque projet ; nous pouvons la sublimer en l’accompagnant d’autres pierres. Nous expliquons avec passion à nos clients toute l’histoire des gemmes qu’ils ont sélectionnées.

Ce qui est extraordinaire dans le sur-mesure, au contraire de la standardisation, c’est que la cliente participe à l’évolution de sa bague et voit en réel son diamant concrétisé, grâce à une maquette qu’elle passe au doigt. On voit ainsi les proportions, les volumes et l’harmonie de la bague. La cliente peut commenter et revenir sur tous les détails.

Le diamant blanc reste très plébiscité

Les Ateliers de Minuit nous dévoilent qu’il y a toute sorte de demande en la matière : le simple solitaire taille brillant accompagné ou pas de rangs de diamants, jusqu’à la forme insolite partant d’une pierre de couleur importante, réhaussée de diamants blancs. Diamant blanc, certes cela représente 80 % des demandes. Aujourd’hui les goûts évoluent comme dans les collections de haute joaillerie des grandes maisons. On apprécie de plus en plus des demandes pointues et des exigences en diamants de couleur : le diamant jaune vient réchauffer le diamant blanc ; le diamant vert est extraordinaire d’originalité. Quant au diamant bleuté ou le diamant rose, ils apportent une douceur comme jamais à la création.

Grâce à leur activité de négoce en pierres précieuses, fines et leur histoire, ils cherchent les pierres de couleur ou les « diamants » parfaits pour la bague. « Il y a les puristes qui ne veulent que du diamant blanc, mais les goûts s’ouvrent aujourd’hui et nous recevons beaucoup de demandes pour les diamants de couleur. » exprime Grégory Mazet. « On vient de répondre à une demande avec deux diamants taille poire « Fancy Yellow » (diamant de couleur jaune naturel) ajoute Marie de Chirée.

Deux diamants taille poire ; 1 diamant taille radiant ; 1 diamant taille coussin ; une tourmaline Lagoon de 12 carats et des tanzanites © Les Ateliers de
Minuit
Solitaire en or gris palladié, serti d’un diamant taille brillant de 2 carats E/ VVS2 © Les Ateliers de Minuit

Le conseil-clef : l’harmonie avant tout

Le plus grand conseil que l’on pourrait apporter à propos d’une bague en diamant ou autres pierres précieuses, c’est l’harmonisation des qualités des pierres, la couleur, la pureté, l’absence totale de fluorescence, pour qu’il n’y ait aucune « faille » de lumière dans la ligne des pierres sur la pièce.  « Concernant les pierres de pavage, il faut être aussi strict sur leur sélection que pour les pierres de centre. L’homogénéité de leur couleur, de leur pureté et de leur brillance participent tout autant à la beauté du bijou. Rien n’est plus dommage qu’un bijou avec des pierres de pavage qui ne brillent pas ou mal, toute la bague en serait gâchée même si le diamant de centre est lui exceptionnel. Nous accordons une exigence très élevée à chaque détail qui compose votre bague. » raconte Grégory Mazet. « Nous sommes Gemmologues Experts et Négociants de pierres précieuses, nous sélectionnons pour vous des pierres extraordinaires, D ou E certifiées par le GIA (Gemological Institute of America). Pour toutes les pierres supérieures à 0,50 carat ce rapport retrace l’origine du diamant brut dès son extraction du gisement. » explique Marie de Chirée. Les Ateliers de Minuit s’adaptent à chaque budget et trouvent toujours une alternative en présentant des pierres plus accessibles à leurs clients.

Bague en or gris palladié, sertie d’un diamant taille coussin de 4,80 carats E/ VS1/ 3x excellent © Les Ateliers de Minuit

La qualité de la taille du diamant est essentielle

Il y a dans le langage des négociants en pierre des termes professionnels et des critères internationaux, les 4 C (Color, Cut, Clarity, Carat). « Si nous attachons beaucoup d’importance à la couleur et la pureté, nous sommes intransigeants sur la qualité de taille, c’est celle-ci qui fera l’éclat et toute la brillance. » ajoute Grégory Mazet. 

Intertitre : un achat responsable et unique

Dans le choix de vos pierres, il existe cette conscience citoyenne et éthique. Par exemple, Les Ateliers de Minuit ne travaillent qu’avec des sociétés minières qui respectent l’Homme, l’environnement et les conditions de vie des animaux. On peut citer par exemple les sociétés du Botswana qui font beaucoup pour leurs populations en matière de santé, d’infrastructures et d’éducation, de culture et de bonnes conditions financières de vie. Ainsi, l’achat d’une bague de fiançailles et de ses gemmes, est un tout, une personnalisation et un acte responsable de citoyenneté. Quand vous la construisez pas à pas avec le joaillier, sentez-vous reine, car vous êtes unique et seul votre choix compte. D’autant plus que cette bague vous suivra plusieurs décennies. Comme dans l’histoire de la royauté, Marie de Bourgogne (fille de Charles le Téméraire) qui reçut de Maximilien d’Autriche en 1477 la première bague de fiançailles diamantée, l’histoire de tradition de la bague de fiançailles. Elle la porta au majeur de la main gauche (tradition égyptienne), le vecteur de la veine de l’amour. Mais vous, vous la porterez selon votre culture. En conclusion, quand vous choisissez votre bague de fiançailles, sentez-vous « princesse » ou « reine », après vous choisirez l’alliance avec votre futur mari. C’est un moment très précieux de rencontre avec le diamant et les autres gemmes ; un temps  inoubliable.

Bague en or gris palladié sertie d’un exceptionnel saphir de Birmanie, de 4,50 carats, naturel et non chauffé © Les Ateliers de Minuit