Réalisation: Mark Lim

Stylisme: Sean Knight

Rédaction: Todd Plummer


L’échec n’était pas une option”, déclare l’acteur Taylor Zakhar Perez à propos de son parcours de plus de dix ans à Hollywood. L’acteur, âgé de 31 ans, a quitté ses sept frères et sœurs du Midwest pour s’inscrire à l’UCLA (Université de Californie à Los Angeles), et travailler comme assistant à l’agence de création Art Department, dans laquelle son oncle travaillait à l’époque. Cela s’ajoutait à quelques autres emplois et, bien sûr, aux cours. “J’avais trois ou quatre emplois en même temps : l’école, l’agence Art Department, l’assistance à la production, les cours de théâtre, et j’étais également serveur dans un restaurant”, explique Taylor Zakhar Perez. “Je n’ai pas déménagé ici pour ne pas faire ce que je voulais”.

Taylor Zakhar Perez a tout ce qu’il faut pour devenir la coqueluche d’Hollywood : une solide éthique de travail, un charme indéniablement magnétique et une ressemblance frappante avec un jeune Cary Grant (c’est ce que dit sa grand-mère !). Et si cela ne suffit pas à vous faire craquer, c’est aussi un homme de caractère qui se préoccupe des questions sociales et environnementales. Ne vous attendez pas à ce que cette étoile brillante gravite autour de la célébrité pour le plaisir de la célébrité (il a travaillé trop dur pour cela). Taylor Zakhar Perez est bien conscient de ce que lui apporte la célébrité. La seule question qui vaille est de savoir ce qu’il fera ensuite.

Only Natural Diamonds: Vous avez visité récemment une mine au Botswana. Qu’avez-vous découvert ?

Taylor Zakhar Perez: J’ai visité la mine de diamants de Karowe au Botswana. Elle est dirigée par des femmes et 99% de ses employés sont originaires du Botswana. Mais ce qui est vraiment génial, c’est que la mine s’engage à apporter des bienfaits durables aux communautés. Non seulement la mine fait vivre les personnes qui y travaillent, mais elle soutient également les communautés qui l’entourent en termes d’accès à l’éducation, de routes et d’infrastructures. Utiliser les minéraux qu’ils possèdent pour développer leur pays est incroyable – et ils prennent une grande partie de ces bénéfices et les investissent dans le pays et la population. Grâce aux revenus issus de l’exploitation des mines de diamants l’éducation primaire est gratuite pour chaque enfant du Botswana.

OND: C’est un bel exemple de durabilité.

TZP: Oui, le vrai développement durable. Pas le greenwashing. Le développement durable commence par les préoccupations sociales et sociétales.

OND:  Qu’avez-vous retenu de ce voyage ?

Faites vos propres recherches et ne croyez pas tout ce que vous voyez sur TikTok. Posez-vous à nouveau la question du “pourquoi”. Nous sommes arrivés à une situation où l’accès à l’information s’est démocratisé et est devenu accessible à tous. C’est à nous de vouloir en savoir plus.

OND:  Parlez-nous de l’endroit où vous avez grandi.

TZP: Nous avons grandi dans le sud de Chicago, un endroit très urbain, multiculturel et dangereux, mais c’est là que les familles de mon père et de ma mère ont grandi. Puis nous avons déménagé dans le nord-ouest de l’Indiana, où il y avait des chevaux, des vaches et des champs de maïs. J’ai donc vécu une certaine dualité : celle de la vie urbaine ancrée dans la vie rurale.

 COLLIER NIKOS KOULIS • BAGUE DAVID YURMAN • VESTE VINTAGE ALAN MICHAEL • TOP VINTAGE HELMUT LANG, ARTIFACT NY • PANTALON CALANI • CHAPEAU STETSON, BOOT STAR LA • BOOTS LUCHESSE.

OND:  Êtes-vous issu d’une famille de créatifs ?

TZP: J’ai sept frères et sœurs, mais curieusement, aucun n’est devenu artiste.La seule créatrice de ma famille était ma grand-mère, du côté de mon père. Elle aimait Hollywood, les vieux films et elle disait toujours que je lui rappelais Cary Grant. Enfant, je me disais : “Je ne sais pas qui c’est”, et aujourd’hui, adulte, je me dis : “Oh, un grand acteur, merci !”. Mon père était fasciné par Hollywood, mais il n’a jamais eu le luxe de découvrir le cinéma parce qu’il a eu son premier enfant à 17 ans et a repris l’atelier de carrosserie de mon grand-père. Mes parents nous ont toujours fait découvrir les arts et le théâtre parce qu’ils n’en avaient pas eu l’occasion lorsqu’ils étaient enfants. Mon père a toujours eu une étincelle dans les yeux lorsqu’il s’agissait de spectacles. Il devenait l’entraîneur par excellence dans n’importe quel domaine. J’ai choisi des sports qu’il ne pratiquait pas parce que je ne voulais pas de ses conseils. C’est pourquoi j’ai choisi la natation à l’école – mon père ne sait toujours pas nager. J’ai fait de la comédie musicale, car il n’a aucune idée de ce qu’est la comédie musicale. C’est la relation que j’ai avec mon père. Vous voulez en quelque sorte faire les choses par vous-même.


 COLLIER DIAMOND BOLO GRAZIELA , MANTEAU VINTAGE PHIPPS,  CHAPEAU STETSTON, BOOT STAR LA,  GANTS STESTON.

J’AIME LES PROJETS QUI VIENNENT DU cœur ET CERTAINS D’ENTRE EUX PEUVENT CHANGER LA VISION DE LA VIE »

OND: Acceptez-vous aujourd’hui les remarques de votre père ?

TZP: Lorsqu’il s’agit de business, personne ne s’y connaît mieux que mon père. C’est un vrai self made man. Lorsqu’il cessera de conclure des affaires, il mourra parce que c’est ce qui l’anime depuis toujours. C’est son comportement qui m’a donné envie, à mon tour, de devenir entrepreneur et de défendre mes intérêts… Personne ne se battra plus fort pour vous que vous.


 COLLIER ET BAGUES HOWL • BRACELETS NIKOS KOULIS • CHEMISE VINTAGE WRANGLER SHIRT,  BOOT STAR LA • PANTALON PHIPPS •   CEINTURE BOOT STAR LA • BOOT STAR OLD GRINGO BOOTS.

OND:  La dynamique de votre famille a-t-elle changé depuis que vous êtes devenu célèbre ?

TZP: Cela n’a pas changé. J’ai une très grande famille. Nous avons récemment perdu ma sœur aînée, et je me trouve à un moment de ma vie où l’importance de chaque chose a changé. La famille est ce qu’il y a de plus important pour moi. Hier, j’étais au téléphone avec ma sœur, puis mon petit frère a appelé, alors je l’ai associé à notre conversation, et mon [autre] sœur était également chez moi, nous étions alors tous les quatre au téléphone en train d’élaborer des stratégies pour les voyages en famille : Thanksgiving, les anniversaires… Ma sœur m’a dit : “Tu as disparu pendant dix ans et maintenant tu parles à tout le monde !”.

OND: Quelle est, selon vous, la chose la plus utile que vous ayez faite pendant cette période ?

TZP: Pour ma part, lorsque les gens me demandent comment j’ai “réussi”, je leur réponds : réunissez un groupe d’amis en qui vous avez confiance, allez en cours, travaillez comme des fous et soyez franchement honnêtes les uns envers les autres. Il n’y a pas d’autres options. L’échec n’est pas une option. On est responsable de son propre destin.

OND: Qu’est-ce qui vous comble dans le métier d’acteur ?

TZP: Pouvoir raconter des histoires qui touchent les gens et changent leur perception de la vie. Je voyage dans le monde entier pour mon travail et, où que je sois, les gens viennent me voir pour me dire à quel point mes personnages les ont influencés et leur ont fait ressentir des sentiments profonds. Je vais au Mexique et les enfants me disent : “Je me reconnais en toi et tu es mon personnage préféré.” Je pense que c’est la chose la plus gratifiante. J’aime les projets qui viennent du cœur et qui peuvent faire changer la perception de la vie.


 PENDENTIF DIAMANT ET ÉMAIL NIKOS KOULIS • TOP PHIPPS • CHAPEAU STETSON, BOOT STAR LA.

OND:  Quel est votre bien le plus précieux ?

TZP: Tout ce qui est sentimental. Tout ce qui, lorsque j’y jette un coup d’œil, me rappelle ma famille. J’ai ce bracelet en diamant que j’ai reçu pour mon 30ème anniversaire, et j’ai cette bague en acier inoxydable qui appartenait à ma mère et que je porte au majeur.


Réalisation: Mark Lim
Production: Petty Cash Production
Rédacteur en chef mode: Sean Knight
Producteur Exécutif: Lizzy Oppenheimer
Directeur de la Photographie: Ricardo Fernandes
Casting: Glynis Costin
Postproduction: Modern Post
Rédacteur en chef Vidéo: Garrett Tezanos
Etalonneur: Taylor Schafer
Post Producteur: Meagan Sullivan
Compositeur Son : Mark Lim
1er Assistant Caméra: Sean Kisch
2nd Assistant Caméra: Mike Panczenko
Directeur Lumière: Christian “Bummy” Koepenick
Assistants Lumière: Dom Ellis, Jordie Turner
Producteur Sénior: Anthony Federici
Production Manager: Vincenzo Dimino
Enregistrements sonores: Boris Krichevsky
Voix off: Ed Kelly 
Coiffure: Jamie Taylor
Coordinateur de la Production : Rachel Oliver
Assistants Production: Jake Wilson, Gage Gaubert, Brendan Barlow, Bridget Grant, & Emma Mortimer
Assistant Mode: Cameron Greene 
Couturier: KK Cheng