Celebrations & Mariage

Un bijou de diamant pour maman

Cette année, en France, le 29 mai représentera la journée qui rend hommage aux mamans. Mais d’où vient l’origine de la fête des mères ? Après un petit rappel historique de cette fête internationale, nous avons réuni quelques nouveautés en joaillerie pour célébrer de 6 façons les mamans grâce aux diamants. Pour le dernier dimanche de mai, voici quelques pistes pour démontrer son affection aux reines du lien maternel.

By | |

Les origines de la Fête des mères

Célébrée à différentes dates selon les continents (en France toujours le dernier dimanche de mai si celui-ci ne représente pas la Pentecôte), la fête des mères n’est pas seulement commerciale. Elle possède une origine très ancienne qui date de l’Antiquité. La mythologie grecque célébrait déjà la mère de Zeus, Rhéa (ou Cybèle) au printemps et à la même période les rites païens fêtaient la notion de fertilité (la mère, la figure qui donne la vie).
Puis, lors du 4ème dimanche de Carême, les chrétiens, les catholiques et les protestants « ont officialisé » aussi une célébration de la maternité avec « le dimanche de Laetare ».
Au 16ème siècle, il y a une tentative anglaise pour cette fête avec le « Mothering Sunday ». Mais c’est surtout aux Etats-Unis que naît la fête des mères dans ses rites modernes.
On la doit grâce à la figure connue d’Anna Jarvis (1864-1948), considérée comme responsable de la version internationale que l’on connaît aujourd’hui. Cette dernière construisit des « clubs » spécifiques aux mères. Très proche de sa maman, décédée le 9 mai 1905, Anna crée en 1912, l’association internationale pour la Journée de la mère. Il faut attendre 1914 pour que les Etats-Unis en fassent une fête nationale officielle et 1950 pour que le président de la République Vincent Auriol institutionnalise la journée dédiée aux mères pour l’Hexagone. Le temps du témoignage de l’affection est lancé officiellement !

A maman, on lui offre de la douceur

Avec une teinte blanche comme ces pierres laiteuses chez Pomellato à travers la nouvelle version de la collection iconique « Nudo » rehaussée de diamants blancs, mais avec aussi des boucles d’oreilles qui évoquent littéralement le lien familial par un jeu de métal entrelacé chez le joaillier Buccellati… Rien n’est plus parlant qu’un précieux bijou ponctué de diamants, pour souligner la solidité d’un amour filial ou d’un lien conjugal (rappelons que le diamant est l’une des pierres les plus dures exprimant un aspect indestructible). La maison Mellerio, avec sa ligne Les Muses fait également une proposition douce et florale pour l’occasion.

Pomellato – Ligne « Nudo Milky », deux bagues en quartz crème, ornées de diamants et or blanc (à partir de 2200 € selon la taille du modèle) et pendentif en or blanc au manganèse, 2500 €.
Les Muses par Mellerio – Collier « Giardino » en or vert 18 carats et diamant, monté sur une chaîne en or rose 18 carats, 950 €.
Buccellati – La nouvelle version des boucles d’oreille « Hawaii » : des cœurs en or jaune et or blanc gravés et animés de diamants blancs. Prix sur demande. Le modèle a été imaginé par Mario Buccellati dans les années 1930, aujourd’hui son petit-fils Andrea Buccellati les décline avec des petits anneaux en forme de cœurs.

On lui délivre des messages

Rien n’est plus expressif qu’un bijou en or, gravé d’un message pour proclamer l’amour à sa mère. Comme pour la Saint-Valentin, le message écrit fonctionne toujours pour concrétiser les liens forts. Le joaillier Tiffany & Co s’amuse avec un motif régressif et grave littéralement le mot « Mum ».
Quant à la célèbre maison française, spécialiste des médailles, Arthus Bertrand, elle fait appel à la créativité d’un designer, Vanrycke, pour donner naissance à une collection capsule pleine d’espoir pour la mère. La collection se compose de 6 chevalières et de 3 pendentifs jetons en or jaune ou en or rose ponctués d’un diamant et personnalisables avec un alphabet arabesque spécifique à la maison Arthus Bertrand.

Tiffany & Co – Pendentif clé et cœur gravé « Mum » serti d’un diamant, en or rose 18 carats. Prix sur demande.
Collection capsule Vanrycke X Arthus Bertrand : jeton en or jaune ou or rose 18 carats, gravé et serti d’un diamant, 350 € ; bague chevalière de la même collection en or rose, à partir de 990€.
Collection capsule Vanrycke X Arthus Bertrand : jeton en or jaune ou or rose 18 carats, gravé et serti d’un diamant, 350 € ; bague chevalière de la même collection en or rose, à partir de 990€.

On la protège avec un porte-bonheur

Trèfle, clé, grigri moderne, l’objectif est d’offrir un objet talisman pour sa maman… Valérie Messika modernise le bijou porte-bonheur avec la collection « Lucky Move ».
Alors que Collector Square, le spécialiste des bijoux vintage, met en avant un bracelet porte-bonheur aux moult charms.

Messika – Bracelet « Lucky Move » petit modèle en onyx et diamant sur or rose,2300 €.

On souligne son importance avec du grandiose

Comme l’amour est si grand pour une maman, on n’hésite pas à lui offrir l’excellence et le grandiose.
De plus en plus, on connaît l’esprit contemporain et haut de gamme du joaillier Tasaki qui excelle pour associer perles et diamants. Ici, ce quasi « full pavé » ne provoquera que l’ébahissement des mamans tant il est moderne et pétillant à la fois.

Tasaki – Bague Balance Decade en or blanc, perles Akoya et diamants – 36 000 €

On lui dit qu’elle est unique avec un bijou sur-mesure ou de créateur

Pour mettre en exergue son unicité, quoi de mieux que d’offrir à une mère un bijou ultra personnalisé. Pour sa personnalité, ou sa morphologie… C’est tout à fait possible en poussant par exemple la porte des ateliers du joaillier créateur, Mathon Paris ou encore de la créatrice joaillière, amoureuse des pierres, Hélène Courtaigne Delalande qui construit son bijou, très souvent à partir de la gemme.

Mathon Paris – Bague « Arôme », en or blanc, orné au centre d’un grenat spessartite et pavée de diamants. Prix : 11 125 €
Hélène Courtaigne Delalande – Bague « Tornade » en or 18 carats, sertie d’un diamant de 3.6 carats, prix variable selon le diamant

Enfin, on lui offre l’ultra simplicité pour signifier l’amour pur

Comme chez Bucherer Fine Jewellery, où le bijou est synonyme de ligne essentielle avec la collection « B Dimension ». Cette dernière est renommée pour sa discrétion nonchalante, son design minimaliste et son éclat à couper le souffle. Inspirée de l’art contemporain, chaque pièce de la collection devient à son tour une œuvre d’art à porter sur soi.
Le joaillier mode La Brune et la Blonde Paris, quant à lui, va à l’essentiel avec un pendentif très pur, nommé pourtant « excentrique », qui signifie davantage « en dehors du cercle » … A chaque personnalité de mère, son bijou.

Bucherer Fine Jewellery – Boucles d’oreilles « B Dimension », diamants taille baguette montés sur or blanc 18 carats, 5200 €.
La Brune et La Blonde Paris – Collier « Excentrique » : suspendu à sa chaîne d’or facettée et telle une cible mouvante, le diamant nu est ici au centre d’un cercle d’or blanc parfait. Prix : 1240 €