Style & Innovation

Voici Comment les Initiés de la Joaillerie Modernisent leurs Bijoux de Famille en Diamants

Vous vous êtes déjà demandé que faire de ces bijoux de famille de votre boîte à bijoux ?

By |

En 2020, j’ai décidé de faire le tri dans mes affaires, comme beaucoup d’entre nous. En effet, le besoin soudain de plus d’espace pour vivre et travailler à la maison a été brusque. L’appartement de Cobble Hill à Brooklyn, que mon compagnon et moi habitions à l’époque avait été décrit sur Craigslist comme “douillet” (c’est-à-dire minuscule), et ce n’était pas un endroit où l’on pouvait coexister confortablement 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Il était temps de déménager.

Alors que je faisais mes cartons, j’ai été horrifiée de retrouver de nombreux bijoux – pour la plupart de fantaisie – auxquels je m’étais accrochée au fil des ans. Une solution, les donner!

Mais à un moment donné, dans l’une de mes nombreuses boîtes à bijoux, je suis tombée sur une petite bague que j’avais presque oubliée. Elle sortait tout droit de l’an 2000, lorsque ma grand-mère me l’avait offerte pour mes 16 ans. Elle offrait à chacune de ses petites-filles pour leurs 16 ans un cadeau “très spécial” qui suivait toujours la même règle : une bague en or avec la pierre de naissance appropriée et un diamant niché à ses côtés.

Étant née en juin, j’ai reçu une bague en alexandrite en forme de poire et en diamant; l’alexandrite est une pierre aux couleurs changeantes violette et turquoise parfaite pour cette époque “McGlitter” de Juicy Couture et Von Dutch. Sa monture en métal doré, avec ses fines courbes dessinées, rehaussait la pierre, ponctuée par un petit diamant rond dans le coin supérieur droit, comme une cerise posée parfaitement de travers sur un milk-shake. Vous vous souvenez de ces gobelets de soda du centre commercial avec les lignes sinueuses turquoises et violettes ? Si ce gobelet était une bague, ce serait la bague que j’ai reçue pour mon 16ème anniversaire. Sans vouloir manquer de respect aux goûts de ma grand-mère, c’était malheureusement le choix le plus approprié pour l’époque (et pour mes goûts douteux d’alors).

J’ai pensé à ma grand-mère en découvrant cette bague. Ma grand-mère italienne qui feuilletait avec moi Tiger Beat, fanzine de l’époque, et faisait semblant de s’intéresser à mon dernier coup de foudre pour une vedette de l’an 2000. Quand nous étions petites, elle nous dessinait, à mes sœurs et à moi, des poupées en papier avec différentes tenues que nous pouvions colorier et découper nous-mêmes. J’aimais tellement cette femme. Et là, devant moi, au milieu du chaos de la pandémie, se trouvait cette bague qu’elle m’avait offerte. Tous ces souvenirs ont refait surface. Mais qu’est-ce que j’allais bien pouvoir faire de cette bague?! Ce n’était pas quelque chose que je porterais aujourd’hui, mais je n’allais pas donner une bague de ma grand-mère, surtout avec un diamant. C’est ainsi qu’a commencé ma quête d’un bijoutier spécialisé dans le recyclage de bijoux anciens en diamant.

À la même époque, je me suis passionnée pour les pages Instagram d’une poignée de créateurs contemporains de bijoux en diamant et de fournisseurs de diamants anciens. Bien sûr, le fait est que le compagnon dont j’ai parlé plus haut (mon mari actuel) et moi parlions aussi de nous fiancer, et que je passais un entretien pour un poste de relations publiques au Natural Diamond Council. Les diamants n’ont pas tardé à envahir mes réseaux sociaux, et je n’en avais (et n’en ai toujours !) jamais assez.

Les Créatrices Incontournables pour le Recyclage des Bijoux de famille en Diamant

J’ai remarqué que la bijoutière  Kinn, basé à Los Angeles, avait posté des images avant et après la transformation d’une bague en diamant des années 90, semblable à la mienne, en une chevalière moderne en diamant. Je suis ensuite tombée sur une autre pièce en diamants, magnifique et truculente, de la créatrice de bijoux new-yorkais Brent Neale, avec comme légende projet de revalorisation d’un héritage. Puis Melissa Joy Manning. Puis Retrouvai. Elles postaient toutes sur le recyclage de diamants de famille en bijoux modernes. On dit que “trois c’est une tendance” dans la mode, mais nous voilà avec quatre, une juste après l’autre. Il se passait quelque chose! J’ai eu un déclic. Cela pourrait être la meilleure solution pour ma bague en forme de gobelet de soda de ma grand-mère – une solution qui me permettrait de la porter à nouveau…Eurêka!

Crédit Photo: Retrouvai

Revaloriser des diamants de famille n’a rien de nouveau; cette pratique existe depuis longtemps, et elle a  surtout été le fait de bijoutiers indépendants et de petites marques. Mais récemment, on a constaté une curieuse augmentation des demandes de bijoux recyclés en diamant. 

Kirsty Stone, fondatrice et créatrice de la marque de bijoux Retrouvai, basée à Los Angeles, dont l’esthétique est superbement dorée, originale et parsemée de diamants, déclare : “Je pense que les gens ont adopté l’idée de porter ce qu’ils ont au lieu de laisser les diamants dormir dans une boîte à bijoux. Utiliser des pierres de famille pour créer un nouveau bijou est une façon spéciale d’honorer son héritage tout en portant une pièce moderne et fidèle à son style personnel.”

Brent Neale, conceptrice de bijoux basée à New York et fondatrice de sa marque éponyme, est célèbre pour son style de revalorisation des diamants – souvent des formes orbitales bombées et brillantes insérant de magnifiques diamants blancs. “En fait, j’ai été mon premier client pour la revalorisation! Je voulais quelque chose de massif et de confortable pour tous les jours, alors j’ai décidé de démonter ma bague de fiançailles et de la sertir dans une monture encastrée”, explique-t-elle.

Tous les créateurs à qui j’ai parlé disent que l’évolution vers la revalorisation et le recyclage de bijoux de famille en diamant dans le cadre de leur activité est venue initialement de la demande d’amis proches et de la famille. Après avoir posté leur travail sur Instagram, les demandes ont naturellement commencé à arriver de la part de clients à l’affût.

Notre monde actuel évoluant à la vitesse de l’éclair, avec un flux constant d’informations et d’images consommables depuis nos appareils et plateformes connectés numériquement, il semble y avoir un fort attrait pour l’originalité. Intrinsèquement uniques, les diamants sont un véhicule idéal pour s’exprimer au milieu de ce vacarme. Ces merveilles naturelles de la terre sont comme des petits flocons de neige étincelants indestructibles que nous pouvons porter. Et un diamant de famille magnifie la signification personnelle, le sentiment et la distinction.

Brent Neale se souvient : “Les pierres familiales ont toujours des histoires étonnantes. J’en ai posté une [sur Instagram] à propos d’un diamant qui avait été offert à la grand-mère d’un client survivante de l’Holocauste. Elle avait reçu la pierre d’un garçon qu’elle avait aidé à retrouver ses proches au Canada. Les proches étaient des marchands de pierres au Canada et c’était une façon pour eux de la remercier de sa gentillesse.”

Jennie Yoon est la PDG et la fondatrice de sa marque de bijoux Kinn, basée à Los Angeles. Elle propose le recyclage de bijoux anciens en diamant. Ce n’est pas le cœur de son activité, mais c’est un service que les clients semblent apprécier avec enthousiasme, ce qui a fini par justifier le lancement d’une rubrique dédiée sur le compte Instagram de la marque, intitulée “Repurpose”, Revaloriser.

Yoon déclare que ses projets préférés en matière de recyclage de diamants anciens sont ceux qui concernent les vieilles pierres de taille européenne.

“Les diamants que j’ appelle ‘Vieille Europe’ n’ont été produits que pendant une époque spécifique et ne sont plus produits. Les diamants ‘Vieille Europe’ étaient taillés à la main plutôt qu’à la machine, ils ont donc une esthétique trapue et moins de facettes, ce qui leur confère un style plus art déco.”

Melissa Joy Manning est une bijoutière basée à New York. Elle exerce son activité depuis plus de 25 ans et est la PDG et fondatrice de sa marque éponyme. Elle est une pionnière de la durabilité dans l’industrie de la bijouterie, et sans doute la pionnière de la durabilité pour l’ensemble de l’industrie de la mode. Melissa Joy Manning a cofondé le comité de durabilité du CFDA et a toujours utilisé des diamants provenant de fournisseurs professionnels de longue date et dont l’approvisionnement est responsable. Elle utilise également des pierres récupérées et des métaux recyclés, sans oublier que ses productions sont sans déchets et certifiées vertes.

En ce qui concerne ses clients qui cherchent à recycler des diamants hérités, elle note : “Nos clients ne cessent de s’informer sur les choix responsables et durables. Ils estiment qu’une pierre héritée est un choix responsable car ils réutilisent ce qu’ils ont. Cette idée de “réutiliser, recycler” est certainement une force motrice dans leur décision d’utiliser une pierre de famille. J’entends beaucoup d’histoires étonnantes sur les pierres. Il y a un sens de l’histoire et de la sentimentalité qui n’existe pas dans une pièce entièrement nouvelle. J’aime beaucoup travailler avec des pierres de famille. Je me pose souvent des questions sur la vie de la pierre, qui l’a portée, où elle est allée et ce qu’elle a vu. L’histoire de l’objet est fascinante”.

La popularité croissante du recyclage des diamants de famille a rendu l’offre plus attrayante et envisageable pour les créateurs de bijoux. C’est le moment idéal pour dépoussiérer la vieille boîte à bijoux rangée dans le placard et partir à la chasse au trésor. Je vais certainement faire revaloriser la bague de mes 16 ans pour lui donner une nouvelle vie. Bonne chasse!