Style & Innovation

Quand le temps interprète le diamant

Nos coups de cœur horlogers repérés sur Watches & Wonders 2022

Les aficionados de l’horlogerie l’attendaient avec impatience : c’est le salon genevois « Watches and Wonders » (30 mars au 5 avril 2022). Réunissant à la fois les plus belles prouesses techniques des grandes manufactures et celles des maisons indépendantes, l’événement a révélé des garde-temps aux complications (fonctions) qui poussent les limites de l’extrême, mais aussi des montres époustouflantes grâce à leur décor en diamant. Zoom sur nos coups de cœurs où les sertisseurs animent les modèles horlogers avec brillance.


PHOTO : crédit Piaget

Pour sa première édition physique sous son nouveau nom (anciennement Salon International de la Haute Horlogerie), « Watches and Wonders Geneva » s’inscrit dans un contexte favorable pour l’horlogerie suisse. L’événement était très attendu, tant au niveau des manufacture que des amateurs de montres. Cette session a réuni 38 grandes signatures horlogères (Cartier, Vacheron Constantin, Piaget, Jaeger-LeCoultre, Rolex, Van Cleef & Arpels, Ulysse Nardin, Hermès, Baume & Mercier, Chopard, Chanel… on ne peut citer tout le monde). L’édition de 2022 qui a accueilli pas moins de 22 000 visiteurs souligne son caractère de « grand-messe », mais également son ouverture à des marques plus pointues comme par exemple Laurent Ferrier, Trilobe, H. Moser & Cie… (voir la liste sur le site Web). Deux facettes de la haute horlogerie, importantes pour les organisateurs de l’événement. 

Watches and Wonders Geneva se positionne comme le baromètre des tendances pour son secteur.

Univers très innovant, qui excelle de plus en plus dans les prouesses techniques : c’est le premier volet des nouveautés qui mettent en valeur des garde-temps avec de plus en plus de complications (fonctions). Par exemple, au niveau technicité, en 2022, les montres offrent toujours de plus grandes réserves de marche (temps de fonctionnement restant avant l’armage du moteur de la montre). 

Chaque maison présente ses nouvelles complications, mais aussi ses nouvelles et belles finitions en diamant.

Le volet esthétique des métiers d’art et du diamant

Au Watches and Wonders, chaque manufacture a sa propre touche d’excellence pour animer les modèles horlogers, grâce au diamant naturel. La plupart du temps, dans ce cas, on parle davantage de montres joaillières, tant le sertissage et la qualité des gemmes sont importants pour les qualifier de « merveilles ». De la lunette jusqu’à la boucle du bracelet, en passant par le cadran, réceptacle de beauté, et même au bouton poussoir, le diamant est mis en scène différemment. 

A travers cette richesse créative, comme Watches and Wonders a duré 7 jours, nous vous livrons 7 coups de cœurs où les pierres naturelles font autant vibrer les montres que leur mouvement ! 

PIAGET ou « l’extraordinaire sertissage »

Modèle : « Limelight Gala Haute Joaillerie »


PHOTO : crédit Piaget

L’horloger-joaillier Piaget excelle une nouvelle fois dans son art du « tout pavé » avec un sertissage impressionnant et une richesse de tailles de diamant. Rappelons que la forme en mouvement de la boite de toute la collection « Limelight Gala » en a fait une icône horlogère. Mais ici on ne peut que s’époustoufler devant cette association de tailles de brillants, marquises (tailles favorites de Piaget) et baguettes ; c’est pour cela qu’elle brille de mille feux. Cette « masterpiece » réunit des centaines de diamants qui s’expriment sur le cadran, le boitier, la lunette.

Détails techniques : boitier et bracelet en or blanc 18 carats accompagnés d’un serti griffe pour les diamants marquises, un serti neige pour le cadran, un serti rail pour les tailles baguettes, un serti grain pour les diamants rond brillants. Nombre : 76 diamants taille brillant (env. 0,78 ct), 139 diamants taille baguette (env. 8,29 cts) et 85 diamants taille marquise (env. 6,50 cts). Cadran pavé neige serti de 190 diamants taille brillant (env. 0,72 ct). Mouvement quartz Manufacture 356P.

HERMES ou « l’art de l’espièglerie précieuse »

Modèle : « Kelly tout diamant »


PHOTO : crédit Kelly ©Joel Von Allmen

Le célèbre malletier-maroquinier qui se fait remarquer en tant qu’horloger depuis plus de 100 ans, souligne un esprit libre, espiègle et mode. Rappelons que la montre « Kelly » date de 1975 et est réinterprétée en 5 versions pour l’année 2022 (photo ici tout diamant). Ce garde-temps a été créé en hommage au sac à main emblématique d’Hermès qui a été conçu par Robert Dumas dans les années 1930. Ainsi, on est proche de la couture, de la montre bijou pensée pour une femme libre. 

Détails techniques : au choix : en acier, en or rose, serti ou non de diamants et dotée d’un cadran en nacre ou laqué blanc pailleté. Aussi, une nouvelle déclinaison ludique de la Kelly 2022 permet un nouveau porté : la Kelly devient collier sautoir en se glissant dans une clochette en veau box noir ou en alligator lisse fixée à un cordon de cuir…

Ici (photo), Kelly version or rose et diamants ; glace et fond saphir anti-reflets

Etanche à 3 bars. Mouvement : quartz, fabrication suisse.

CARTIER ou « l’innovation incroyable ! »

Modèle : « Cartier Coussin Innovation »


PHOTO : Crédit Cartier

PHOTO : Crédit Cartier

Le joaillier-horloger nous épate avec une innovation de fabrication impressionnante pour sa montre joaillière « Coussin ». C’est une première : grâce à son laboratoire de recherche de la manufacture, Cartier a inventé et mis en place un garde-temps avec une boite flexible au toucher.

Déjà les deux modèles, l’un en diamant et l’autre en diamants et pierres de couleur nous ébahissent avec un cadran, une boite et une lunette en « full pavé ». Mais le modèle fait appel à tous nos sens (à part l’odorat). Comment « Coussin Innovation » se présente-t-elle ? Dotée d’un volume capitonné, les diamants sont sertis en spirales.

Détails techniques : le boîtier de cette édition limitée à 2 exemplaires est composé de mailles d’or qui s’entrelacent pour tisser une trame quadrillée à l’intérieur de laquelle la maison a imaginé un élément innovant permettant à la boîte de se déformer et de se retendre pour revenir à sa forme originale. Une version tout diamant ; la deuxième avec pierres de couleur.

ROLEX ou « la constellation de diamants »

Modèle : « Oyster Perpetual Date just 31 mm »


Photo: Oyster Perpetual Datejust ©Rolex/JVA Studios

Pour Rolex, on ne plaisante pas avec la précision. Comme toutes les montres de cette signature, l’Oyster Perpetual Datejust 31 bénéficie de la certification Chronomètre Superlatif, qui garantit ses excellentes performances au poignet. Rolex représente dans l’imaginaire collectif la précision, la fiabilité et la solidité avec le sens positif du terme. Mais la manufacture sait aussi étonner avec des cadrans poétiques comme ce modèle qui attire notre attention : un champ de fleurs bleues illuminées d’une constellation de diamants. Il y a ici une association de la force et de la poésie. La maison évoque d’ailleurs des prairies sauvages à la belle saison. Explications : à travers ce design inédit figure 24 fleurs qui se distinguent les unes des autres par leur finition : soleil, mat ou grené. Chacune d’entre elles est illuminée par un diamant, une note étincelante sertie au cœur des corolles. Détails techniques : les nouvelles déclinaisons de la Datejust 31 sont équipées du calibre 2236. Sur la nouvelle déclinaison en version Rolesor gris de la Datejust 31, la lunette est en or gris, tandis que la couronne de remontoir, la carrure, le bracelet et le fermoir sont en acier.

CHANEL ou « l’icône J12 rappelant la figure Gabrielle »

Modèle : « J12 Gabrielle Calibre 3.1 »


Photo : crédit Chanel Haute Horlogerie

La maison sait particulièrement bien décliner sa montre iconique J12, que ce soit avec des complications comme le Tourbillon, ou animer son cadran pour la ponctuer d’humour. Ici, dans cette version, nous aimons le cadran qui rend hommage à la silhouette emblématique de Gabrielle Chanel, vêtue de noir et portant ses perles bien-aimées, les codes de la maison de couture et de sa créatrice visionnaire. Véritable gardienne du temps, Mademoiselle Chanel prend la pose dans un tableau dans un cadre précieux composé d’une lunette en or blanc sertie de diamants taille baguette.

Les diamants ne font que rehausser la céramique dans un très grand contraste.

Détails techniques : montre en céramique noire très résistante, verre saphir, lunette en or blanc 18 carats sertie de 46 diamants (5,46 carats). Cadran ajouré en or blanc. Calibre 3.1 manufacture maison. Diamètre de 38 mm.

JAEGER-LECOULTRE ou « la poésie des étoiles filantes »

Modèle : « Rendez-vous Dazzling Star »


Photo : crédit Jaeger-Lecoultre

Pour la manufacture, l’année 2021 était la célébration de sa célèbre « Reverso » avec des expositions rétrospectives, un livre sur la montre… Ce qui nous a interpellé cette fois, c’est son modèle iconique très féminin : la fameuse « Rendez-vous ». Ici, elle est tout rehaussée de diamants et souligne le charme poétique des étoiles filantes sur un joli cadran. Tout cela rappelle la dimension céleste. Jaeger-LeCoultre invente une complication totalement inédite qui capture le romantisme et l’imprévisibilité des étoiles filantes. Composé de plusieurs niveaux qui dissimulent et révèlent l’étoile filante, un cadran en aventurine bleue évoque la beauté du ciel nocturne

Détails techniques : un affichage rehaussé par une lunette extérieure entièrement couverte de diamants sertis griffe. Mouvement automatique, le nouveau Calibre Jaeger-LeCoultre 734. Activée par les mouvements du poignet, l’étoile filante surgit de façon aléatoire sur le cadran, quatre à six fois par heure environ ! Version en or rose de 36 mm avec bracelet orné de 436 diamants sertis grain (4,88 carats au total).

BAUME & MERCIER ou « le temps de la promenade au bord de l’eau »

Modèle : « Riviera Women 10677 Coastline»


PHOTO : crédit Baume & Mercier

La signature horlogère brille sur le segment de la montre féminine à un prix accessible. Ce qui nous a interpellé ici c’est l’animation du cadran grâce à un « paysage de diamant ». C’est vraiment l’esprit Riviera, soulignant une jolie côte où l’on se promène librement, près d’un lac ou de la mer. Comme les montres Baume & Mercier sont conçues pour des femmes actives et pleine de liberté… Les diamants représentent le littoral de la Côte d’Azur.
Détails techniques : modèle automatique « Swiss made » d’un diamètre de 33 mm. Dans son boîtier en acier, cette Riviera affirme un design avec un cadran en laque bleu nuit dégradé serti de 63 diamants. 

CHOPARD ou « l’esprit tapis rouge »

Modèle : « Red Carpet Collection Haute Joaillerie


Photo : crédit Chopard

Pour mettre en exergue ses activités au 75ème Festival de Cannes, qui correspond aussi à la 25ème participation du joaillier en tant que partenaire officiel, Caroline Scheufele, coprésidente et DA de la maison Chopard, a imaginé une nouvelle « Red Carpet Collection » d’une envergure magistrale de 75 pièces de haute joaillerie, véritable épopée inspirée la grande aventure du cinéma. Parmi ces pièces, cette montre haute joaillerie qui s’exprime en blanc (diamants) et en technicolor (grâce à l’association de pierres de couleurs). Ce garde-temps prend la parole comme une star sur le tapis rouge, attirant tous les projecteurs tant elle est grandiose. Cette montre joaillière est sertie de rosaces de diamants et de saphirs roses, jaunes et orange. Tout cela fait rêver comme le cinéma.

Détails techniques : montre haute joaillerie en or éthique blanc 18 carats certifié Fairmined, entièrement sertie de diamants (32,82cts) et de saphirs multicolores (17,48cts).