Style & Innovation

Découvrez notre conversation exclusive avec le designer en chef de Gabriel & Co.

Le joaillier new-yorkais crée une certaine harmonie grâce à des designs élégants et à des diamants époustouflants.

Découvrez notre conversation exclusive avec le designer en chef de Gabriel & Co.

«Un bijou peut avoir de nombreuses qualités», déclare Dominick Gabriel, vice-président et designer en chef de Gabriel & Co. Depuis plus de 30 ans, Dominick et Jack Gabriel suivent les traces de leur père, développant dès l’établissement de leur entreprise une forte vision esthétique et une stratégie créative importante. À l’époque, Elias Gabriel dirigeait une boutique d’antiquités et de bijoux au Liban. Maître joaillier lui-même, ce qui lui a également servi à renforcer son amour du métier.

Créée en 1989, la marque de bijoux basée à New York propose des belles pièces faciles à porter; ils ont le don de mettre en valeur l’éclat des diamants naturels comme nul autre.

«Les égéries de notre enseigne sont des femmes libres d’esprit, urbaines et sophistiquées, décontractées et modernes mais romantiques. Chaque personne est unique et a son propre  style; notre mission est de concevoir des bijoux qui ont un large impact, déclare Dominick. Le design, pour moi, est un mélange d’art et de science. Notre style est une synthèse de l’art et de la science.»

Toujours à la recherche de formes harmonieuses et d’éléments artistiques inspirants qui peuvent être traduits en bijoux sans chichis, les idées de Dominick proviennent d’une multitude de sources: les antiquités, l’art, le mobilier, l’architecture, les objets d’art. «Le motif d’un carrelage, une chaise ou une lampe dans une pièce; tout a été conçu par quelqu’un», dit-il.

Le Natural Diamond Council a récemment eu le privilège de discuter de Gabriel & Co. avec Dominick lui-même. Découvrez en exclusivité les dessous de l’enseigne.

Fatima porte un bracelet manchette Bujukan en or jaune 14 carats avec embouts en diamants pavés pour la campagne For Moments Like No Others.

La campagne For Moments like no other présente un bracelet en or, une bague en diamant rond marquise et des boucles d’oreilles créoles de Gabriel & Co. Comment associer ces pièces pour avoir un look chic et décontracté ?

DG: Je ne crois pas au principe d’acheter des bijoux et de les mettre dans un coffre-fort. Les bijoux sont faits pour être portés. Ce qui est bien avec les pièces empilables, c’est qu’elles peuvent être combinées et assorties pour refléter le style de la personne qui les porte.

«Je ne crois pas au principe d’acheter des bijoux et de les mettre dans un coffre-fort. Les bijoux sont faits pour être portés.»

Nos bagues empilables ont été conçues à l’origine il y a 20 ans. Ce qui était intéressant lorsque nous avons commencé à créer la collection, c’est que personne ne fabriquait des bagues en diamant aussi empilables, ludiques et dans la tendance. Nous avons repris le style minimaliste des bagues et y avons ajouté de nouveaux motifs, le but était de créer une harmonie grâce à des designs élégants et à de magnifiques diamants. La collection ne comptait initialement qu’une vingtaine de pièces; nous avons maintenant quelques centaines de modèles que nous avons ajoutés au fil des ans au concept de base. Ces pièces peuvent être combinées avec vos bijoux ou avec d’autres éléments de notre collection.

Les créoles en diamant sont des pièces classiques; elles ne se démodent jamais. La particularité des nôtres est qu’elles sont dotées d’un système d’attache breveté pour les maintenir en toute sécurité.

Quelle est l’importance des diamants naturels pour votre enseigne?

DG: Je crois que les diamants naturels sont des chefs-d’œuvre et aucun diamant ne se ressemble. Je perçois la singularité des diamants, la beauté inhérente des diamants naturels est telle que nous utilisons dans nos bijoux des diamants et des pierres précieuses extraits de manière éthique de la Terre.

Comment recommandez-vous aux femmes de porter des bijoux signés Gabriel & Co ?

DG: Lorsque vous achetez un bijou, vous devez trouver une pièce qui vous interpelle. Un bijou est une acquisition émotionnelle.Ma suggestion est de trouver une pièce passe-partout qui vous corresponde, qui reflète votre personnalité ou votre style, et de constituer progressivement une collection autour de ce bijou. Choisissez un design différent et combinez-le avec plusieurs autres pièces pour créer votre propre style. 

Notre série Bujukan comporte plusieurs modèles de ce type qui permettent de former une collection plus importante.

Collection Bujukan bracelets en or et diamants
Collection Bujukan collier ras du cou

Quels sont vos best-sellers?

DG: Nos collections Bujukan et Demure se vendent très bien. La collection Demure est assez contemporaine, tandis que Bujukan reprend des formes géométriques ponctuées de sphères. Chaque année, nous ajoutons de nouveaux modèles aux collections.

Avez-vous un souvenir préféré en ce qui concerne les bijoux en diamant ?

DG: Mon père, Elias Gabriel, était un véritable artiste. Il parlait toujours de bijoux et d’antiquités avec une telle passion que cela a déteint sur moi. Un jour, il m’a tendu une bague, une bague ballerine avec un diamant, et m’a demandé de la remettre dans la vitrine. J’étais envouté par son éclat et sa beauté, je m’en souviens comme si c’était hier. Je pense que, d’une certaine manière, ce bijou a fait naître une étincelle en moi et m’a poussé à me lancer dans le design des années plus tard.

Quel est votre style de bijoux, quelles sont les pièces que vous portez le plus souvent?

DG: Mon style est très polyvalent, je n’aime pas être cantonné à un seul look. Je porte souvent une paire de boutons de manchette qui appartenait à mon père. En effet, à son décès, chacun d’entre nous a conservé un bijou qui lui appartenait. C’est une autre raison pour laquelle j’aime les bijoux; rien ne fait aussi facilement partie de votre héritage, de votre histoire qu’un bijou. Je porte aussi évidemment mon alliance. J’ai environ trois ou quatre bracelets; je pourrais les combiner ou n’en porter qu’un seul à la fois. Et j’adore les montres. J’ai été pendant un temps un inconditionnel de Cartier (j’ai une montre Tank de Cartier), mais ma dernière montre est une Rolex. Il y a quelques années, ils ont sorti des styles plus branchés, alors j’ai commencé à porter des Rolex. J’aime les montres de poche également et j’en possède une qui a plus de 200 ans.