L’univers du Diamant

Louis Vuitton dévoile le Sethunya et ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du diamant

Les diamants célèbres et emblématiques du monde ont tous leur propre histoire à raconter.

Louis Vuitton dévoile le Sethunya et ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire du diamant

Les diamants célèbres et emblématiques du monde ont tous leur propre histoire à raconter: une bouleversante saga personnelle remplie d’amour et de désir, de défis et de triomphes, se déclinant à travers des millénaires, comme les innombrables facettes d’un diamant. Désormais, la Maison de luxe Louis Vuitton propose aux amoureux des diamants et aux passionnés de la haute joaillerie de créer leur histoire, de bâtir leur légende et de graver leur personnalité sur un diamant prestigieux destiné à devenir l’une des grandes pierres précieuses du futur.

Aujourd’hui, Louis Vuitton dévoile le magnifique Sethunya, un diamant brut de 549 carats d’une qualité, d’une pureté et d’une clarté exceptionnelle, d’un éclat et de couleur remarquable, d’une blancheur décrite par les passionnés qui pourrait dépasser les normes actuelles de classification, pour atteindre la classification « C”. Cette merveille naturelle a été extraite de la mine Karowe de la Lucara Diamond Corporation au Botswana, la plus importante exploitation de gros diamants de type II, à la pureté et à la beauté incomparables. Le 1er février dernier, Maria Basupi, une trieuse de diamants consciencieuse, calme et réservée d’habitude, cria de surprise et de joie à la découverte de ce dont rêve tout chercheur de diamants: un cristal brut parfaitement formé et extraordinairement grand et pur. La pierre a été jugée exceptionnelle à bien des égards, notamment pour sa constitution, sa cristallisation cubique parfaite visible à travers sa clarté spectaculaire, témoignant de son origine qui remonterait à plus d’un milliard d’années, révélant ainsi l’ordre parfait du monde naturel; le miracle du diamant naturel.

La pierre, baptisé Sethunya, qui signifie « fleur » en Setswana, langue principale de la communauté minière du Botswana, est le complément et le contraire absolu du Sewelô, le monumental diamant brut de 1758 carats, enveloppé d’une « peau » noire de carbone, qui a été présenté par Louis Vuitton à Paris en janvier dernier.  Ensemble, les deux pierres représentent l’harmonie des opposés, le noir et le blanc, le yin et le yang, le mystère et la pureté. Toutes deux ont été trouvées dans l’unité du lobe sud de la mine de Karowe, à l’aide du système pionnier de récupération de diamants Mega Diamond Recovery de Karowe qui détecte les gros cristaux riches en carbone, les soustrayant ainsi du processus habituel de broyage du minerai.

L’acquisition du Sethunya est la deuxième collaboration de Louis Vuitton avec Lucara et HB Antwerp, un diamantaire qui utilise une technologie de pointe en circuit fermé, une chaîne de production entièrement intégrée dans l’industrie. Par le biais de cette collaboration inédite, ils visent à assurer la transparence, la traçabilité et la sécurité totale du diamant, depuis le centre de la terre, de minerais en joyau, à travers les siècles. Les clients de luxe d’aujourd’hui sont exigeants. Ils attendent et demandent que l’histoire de l’origine de chaque diamant leur soit contée, que les faits soient authentifiés et les vérités dites autour de l’origine et de l’éthique de l’exploitation de leur joyau. À commencer par les contributions de Lucara aux communautés locales, qui au-delà de la simple création d’emplois et de richesse, incluent des actions cruciales en matière de durabilité et d’éducation. Lucara veille à ce que le peuple du Botswana bénéficie de la découverte, de la collaboration et des revenus des diamants. De là, la toile de fond se déplace vers l’ancien centre des tailleurs de diamants d’Anvers, où HB Antwerp recrute et récompense les talents, et enfin vers Paris, où Louis Vuitton met l’accent sur les collaborations créatives, le dévouement à l’excellence et à l’innovation et le respect de la provenance de toutes ses créations. Ainsi, le voyage du diamant devient un parcours de découverte et d’ingéniosité; l’âme de Louis Vuitton.

Eira Thomas, présidente et directrice générale de Lucara Diamond Corporation, perçoit une énorme opportunité dans la collaboration avec Louis Vuitton, non seulement pour la mine de Karowe mais pour l’industrie du diamant dans son ensemble. «Nous pensons que l’industrie est à la croisée des chemins. Il est temps de faire les choses différemment. Louis Vuitton est en train de renverser le modèle archaïque de l’industrie du diamant. Nous voulons que le client soit aux commandes.» Elle considère le concept de diamants sur mesure et personnalisés comme un important vecteur de valeur pour l’ensemble de l’industrie. «Notre collaboration avec HB Antwerp et LV consiste à exploiter un filon qui bénéficiera à tous.»

Plus encore, s’appuyant sur la longue tradition d’artisans d’art, de la personnalisation et sur son esprit audacieux et ingénieux, la Maison Louis Vuitton propose, à partir de ce spécimen rare, de tailler, polir et façonner des diamants sur mesure pour répondre aux souhaits de la clientèle prestigieuse: une expérience ultime et personnalisée de haute joaillerie et la promesse de créer un bijou absolument exclusif, un héritage familial inoubliable, la possession par excellence pour les amateurs de haute joaillerie les plus aisés d’aujourd’hui.  Cette brillante initiative est rendue possible grâce à la technologie sophistiquée de HB Antwerp, qui analyse la pierre brute pour proposer différentes options de forme, de taille et de coupe grâce à son expertise en matière de taille de diamants. En compagnie de LV, HB Antwerp travaillera en étroite collaboration avec chaque client pour réaliser le diamant de ses rêves. Le Sethunya devrait engendrer des pierres polies d’une beauté exceptionnelle dont la clarté et la couleur seraient de la plus haute qualité. D’après une analyse préliminaire, les différentes combinaisons peuvent donner soit deux pierres majestueuses de 100 carats chacune ou une taille poire de 170 carats, ainsi qu’un ensemble de pierres satellites et des tailles Louis Vuitton délicatement façonnées comme l’étoile et la fleur du monogramme de la Maison.

Michael Burke, PDG de Louis Vuitton, explique : « Beaucoup de nos clients de la haute joaillerie ont montré un vif intérêt pour les diamants exceptionnels et il y a une demande accrue de créations sur mesure et uniques en leur genre. Le Sethunya est un diamant brut extraordinaire, et nous sommes extrêmement fiers d’avoir l’occasion de le leur offrir. Ainsi, le renouvellement de notre collaboration avec Lucara et HB Antwerp – les meilleurs dans leur domaine – était une étape naturelle qui reflète nos valeurs d’innovation, de prise de risque et de rupture du statu quo ».

Le Sethunya et le Seweló feront tous deux le tour du monde, comme des étoiles fascinantes. Ils seront présentés à des clients spécialement conviés lors d’événements exclusifs et prestigieux cet automne, dans le but de marier des pierres exceptionnelles à des connaisseurs d’exception. Tisser la propre histoire du client avec celle du si long cheminement du diamant, de l’obscurité vers la lumière, ouvrir un nouveau chapitre dans la longue et riche histoire du diamant sacré, apporter de la positivité et de la créativité à tous les acteurs de ce merveilleux voyage vers l’avenir, telle est leur vocation.