L’univers du Diamant

Soyez authentique, soyez vulnérable, soyez vous-même

La vice-présidente senior du département de l’Impact Durable du groupe De Beers nous explique ce que signifie de diriger avec audace, de manière différente. Passionnée par l’idée d’avoir un impact positif, il est facile de se laisser entraîner par l’énergie, l’enthousiasme et le désir de réussir de Katie, pas seulement pour son industrie, mais aussi pour notre société.

Soyez authentique, soyez vulnérable, soyez vous-mêmeLes éléphants parcourant la réserve naturelle de Venetia Limpopo, qui fait partie de la route du diamant en Afrique du Sud. Crédit Photo: De Beers.
Les éléphants parcourant la réserve naturelle de Venetia Limpopo, qui fait partie de la route du diamant en Afrique du Sud. Crédit Photo: De Beers.

«Il y a des années, quand je parlais de mon métier, personne ne comprenait  de quoi il s’agissait», Je vais vous expliquer comment le développement durable est passé d’une petite activité sympathique que je faisais sur le côté a à un axe d’activité d’importance majeure , se félicite Katie Fergusson en riant. «Chez De Beers, nous avons maintenant des milliers de personnes qui se rassemblent autour d’un objectif , une vision  et un parcours commun, ce qui représente une force positive indispensable à celui qui veut  provoquer un véritable changement. C’est ce qui me pousse à sortir du lit chaque matin.

Cette semaine, cette vision commune qui définit la stratégie de développement durable de longue date de l’entreprise, appelée «Building Forever», se voit renforcée par un plan décennal progressif. En quatre ans, le projet a rassemblé des acteurs de tous les secteurs, qu’il s’agisse d’écologie, d’anthropologie, de finance ou de ressources humaines, pour définir des objectifs ambitieux reposant sur quatre piliers. Il s’agit notamment d’adopter des pratiques éthiques de premier plan dans l’industrie du diamant, de s’associer pour favoriser la prospérité des communautés, de protéger le milieu naturel et de pousser l’égalité des chances – ce dernier incluant la parité hommes-femmes dans les effectifs, le soutien aux femmes entrepreneuses et l’accroissement de la diversité. Ensemble, ces initiatives auront un impact positif sur des millions de vies.

«Chez De Beers, nous avons maintenant des milliers de personnes qui se rassemblent autour d’un objectif commun, une vision commune et un parcours commun»

Katie va nous en dire plus…

Katie Fergusson, Senior Vice President for Social Impact, De Beers Group. Image courtesy of De Beers Group.

Lorsque vous avez créé Building Forever, qu’espérez-vous réaliser?

Nous voulions fédérer l’entreprise autour de nos domaines d’intérêt communs en matière de développement durable et, en fin de compte, établir des liens significatifs avec les consommateurs. Les diamants sont un symbole de valeur et de lien. Celui qui donne ou reçoit un diamant doit être à la fois conscient et fier de l’impact positif que le diamant a eu tout au long de son cheminement. Les consommateurs veulent acheter auprès de grandes marques; ils veulent savoir si les valeurs de la marque sont en accord avec les leurs.

Ce qui sera lancé cette semaine est bien plus important que ce que nous pensions. C’est la plus grande initiative sur laquelle je n’ai jamais travaillé. Notre ambition et notre engagement en matière de leadership n’ont cessé de croître. Et ce qui s’est passé au cours de cette folle année a fait que de nombreuses tendances et realités que nous avions observées en matière de durabilité, se sont intensifiées.

Les diamants sont un symbole de valeur et de lien. Celui qui donne ou reçoit un diamant doit être à la fois conscient et fier de l’impact positif que le diamant a eu tout au long de son cheminement.

Parmi ses nombreux objectifs, le groupe De Beers promet, d’ici 2030, d’être neutre en carbone pour l’ensemble de ses activités. Pourriez-vous nous en dire plus ?

Pour atteindre notre objectif de neutralité carbone, nous nous concentrons sur trois points: réduire, remplacer et récupérer. Réduire consiste à diminuer l’intensité énergétique grâce à des améliorations sur l’efficacité opérationnelle, mais aussi grâce aux technologies minières FutureSmart, visant à rendre l’exploitation minière plus durable, avec moins d’émissions de gaz à effet de serre et moins d’utilisation d’eau. Remplacer consiste à remplacer les combustibles fossiles de nos camions et nos navires et à renoncer à l’électricité d’origine fossile. Nous avons retenu 13 projets à fort impact qui nous permettront d’atteindre la majorité de nos objectifs autour des énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire et l’hydroélectricité. Pour les émissions restantes, nous investissons dans des innovations comme CarbonVault, un programme de recherche novateur qui vise à récupérer le dioxyde de carbone de l’atmosphère et à l’emprisonner pour des millions d’années dans la kimberlite, la roche dans laquelle se trouvent les diamants.

Un autre objectif remarquable est que d’ici 2030, le groupe De Beers promet d’avoir contribué à la création de quatre emplois dans nos pays partenaires pour chaque emploi dans nos exploitations, tout en continuant à favoriser une culture plus inclusive et plus diversifiée au sein de l’entreprise. Nous construisons un réseau qui encourage et soutient les femmes et les jeunes filles dans les domaines de la science, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques, de l’école à l’université et tout au long de leur carrière. L’industrie minière, traditionnellement dominée par les hommes, évolue rapidement mais il reste beaucoup de travail à faire pour montrer aux jeunes femmes que ce secteur est un endroit où elles peuvent développer des carrières passionnantes.

Lors de l’assemblée générale des Nations Unies où nous avons annoncé notre partenariat avec ONU Femmes HeForShe en 2017. Crédit photo: De Beers.

Le groupe De Beers a déjà accompli tant de choses dans le domaine du développement durable. Quels sont selon vous les principes essentiels pour avoir un impact et contribuer à créer un changement positif durable?

Afin de susciter des changements audacieux et systémiques à long terme, il est essentiel que la durabilité soit au cœur de votre activité. Elle doit définir les principes de votre mode de fonctionnement. C’est pourquoi nous avons tout rassemblé et nous nous sommes fixé des objectifs clairs et tournés vers l’avenir, dont nous sommes garants, en les intégrant dans chaque partie de l’entreprise. Nous avons de nouvelles solutions et de nouveaux partenariats pour le long terme afin d’avoir un impact plus pérenne.

Parmi ces partenaires figurent la Stanford Graduate School of Business et ONU Femmes, qui collaborent avec De Beers pour atteindre respectivement nos objectifs en matière de moyens de subsistance et de respect de la diversité, tandis que Fauna & Flora International fait partie des organisations qui travaillent sur nos projets de biodiversité pour sauver les espèces menacées et les biotopes où nous opérons.

«Afin de susciter des changements audacieux et systémiques à long terme, il est essentiel que la durabilité soit au cœur de votre activité. Elle doit définir les principes de votre mode de fonctionnement. »

Nous nous sommes également adaptés aux plans de développement de nos pays producteurs et avons fait participer les communautés locales et les salariés. Nous avons veillé à nous aligner sur les objectifs de développement durable des Nations Unies avec nos partenaires, les principales instances concernées et les guides d’opinion. Nous avons créé des feuilles de route pour chacun de nos objectifs et nous avons nommé un « responsable d’objectif  » qui est chargé de chaque mission.

Parlez-nous un peu plus de vous. Comment vous êtes-vous engagé dans le développement durable?

À l’université, j’ai étudié le droit, mais j’ai trouvé certaines notions plutôt théoriques. Ce n’est qu’en découvrant le droit international relatif aux droits de l’homme et les relations internationales que j’ai su que je voulais faire carrière dans le domaine du développement durable, avec la possibilité de travailler sur de grands défis mondiaux et complexes qui impliquent de multiples et divers acteurs. J’ai réalisé que le monde des affaires avait plus qu’une simple responsabilité, il avait une réelle opportunité d’être une force positive – une véritable partie de la solution. Au final, c’est ce qui m’a conduite à l’exploitation minière éthique, au groupe De Beers et aux diamants.

Photo de groupe après l’ atelier STEM avec WomEng au Botswana. Crédit image: De Beers.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre travail?

Je travaille avec des gens incroyables. Lorsque la pandémie a éclaté, la réaction de nos employés, de la communauté et de la chaîne d’approvisionnement a été époustouflante. Nous avons réussi à mobiliser près de 11 millions de dollars en matériel tels des tests, des équipements de protection individuelle (EPI) et des produits de nettoyage. Nous avons permis aux groupes vulnérables d’avoir accès à des installations sanitaires et à des colis alimentaires et avons soutenu les campagnes de santé publique. Nous ne pensions pas que cela aurait été possible en si peu de temps. Nous avons appris de nouvelles méthodes de travail – et tout a été fait à distance.

Avant le confinement, je pouvais dire en toute honnêteté que tous les jours étaient différents. Mon rôle consiste à diriger l’équipe “ Impact Durable”. Sous ma houlette se trouve Building Forever et  notre travail sur l’impact social, l’équité et l’inclusion et les partenariats en matière de biodiversité et d’environnement. Ce que j’aime dans notre activité, c’est que nous sommes constamment en quête d’innovation, essayant de nouvelles méthodes tout en nous efforçant à avoir un impact positif. Quand on est très sollicité, on a une toute autre approche.

J’ai eu la chance de faire partie du programme Moving Giants avec la Fondation Peace Parks, j’ai donc pu assister à la relocalisation des 50 premiers éléphants transportés d’Afrique du Sud au Mozambique. Leur transfert était le plus long jamais tenté et a permis de sauvegarder non seulement le troupeau, mais aussi deux écosystèmes. Nous venons d’apprendre que les premiers éléphants ont donné naissance à des petits dans leur nouveau foyer, ce qui montre qu’ils se sont bien installés et que le programme est jusqu’à ce jour couronné de succès.

Comment votre vie professionnelle s’est-elle transformée au cours de ces huit derniers mois?

Mes vidéoconférences s’enchaînent! Je pense que tous ceux qui sont dans cette situation doivent mieux prendre soin d’eux-mêmes, avec plus d’empathie et de communication. Il faut accorder aux collaborateurs la flexibilité nécessaire pour planifier leur travail comme il se doit. J’espère que ce principe restera valable à l’avenir et qu’il pourra être un des points positifs de cette expérience. Le temps passé à la maison avec ma famille est un autre avantage.

Trouvez-vous que votre travail dans le développement durable transparaît dans votre vie quotidienne ?

Je dois dire que j’ai une grande empathie pour le consommateur d’aujourd’hui. Dans un monde où tout va à un million de kilomètres à l’heure, il est difficile d’intégrer la durabilité dans chaque décision que l’on prend. En tant que mère active, je suis sûre que je ne fais pas les choses correctement la plupart du temps, mais j’essaie de faire de mon mieux. De nos jours, les enfants apprennent beaucoup de choses sur l’environnement à l’école si bien que mes enfants remettent en question tout ce que nous faisons à la maison. Nous avons dû leur prouver que nous utilisions de l’électricité renouvelable en leur montrant la facture de notre consommation domestique. Mes enfants sont aussi particulièrement intéressés par ce que les entreprises peuvent faire pour la nature et la société. Ils finissent donc par être ma caisse de résonance, mes interlocuteurs les plus critiques… et mes meilleurs supporters! Et ça, j’adore!

«Il existe de nombreuses façons d’être fort. Diriger avec audace, c’est aussi innover, être prêt à investir, tester et tester, essayer de nouvelles solutions et investir du temps et de l’énergie dans des partenariats.»

Qui admirez-vous le plus dans votre métier?

Quiconque qui est prêt à relever des défis de manière constructive et à faire preuve d’audace. Au cours de ma carrière, j’ai été attirée par des mentors qui sont un peu différents de l’image stéréotypée de «leader». Je crois que les qualités fondamentales à avoir consistent à être authentique, à être vulnérable et à être soi-même. Il existe de nombreuses façons d’être fort.  Diriger avec audace, c’est aussi savoir innover, être prêt à investir, à essayer et à tester, à mettre à l’épreuve de nouvelles solutions et à investir du temps et de l’énergie dans des partenariats. Je ne saurais trop insister sur ce dernier point. Aucune organisation ne peut y parvenir seule. Nous avons créé Building Forever pour le long terme et nous ne cessons d’apprendre. Pour en savoir plus, consultez Building Forever 2030 Goals – De Beers Group