L’univers du Diamant

Au-delà des 4 C: Adopter des mesures pour réduire notre empreinte carbone

Comment les principaux producteurs de diamants naturels contrôlent et réduisent leur impact sur l’environnement.

Au-delà des 4 C: Adopter des mesures pour réduire notre empreinte carbone

Comme toutes les industries, l’extraction de diamants naturels a un impact sur l’environnement; son exploitation de la terre, de l’eau et de l’énergie libère du CO2 dans l’atmosphère. Pour garantir que cet impact soit géré de manière responsable et éthique, les sept membres du Natural Diamond Council se sont engagés pour atteindre un objectif commun: sauvegarder le monde naturel et assurer une gestion durable des précieuses ressources naturelles. Pour y parvenir, les principaux producteurs de diamants naturels collaborent avec les gouvernements et les communautés locaux  sur des initiatives telles que le recyclage, la réduction des déchets, la conservation de l’eau et les solutions énergétiques alternatives qui réduiront l’empreinte carbone, diamant par diamant.

Reducing footprint

Réduire la consommation énergétique.

L’industrie du diamant naturel a mis en place une série de programmes visant à réduire la consommation d’énergie et les émissions de CO2. Dans la mesure du possible, elle exploite des sources d’énergie renouvelables.

En 2019, ALROSA a investi plus de 150 millions de dollars dans la protection de l’environnement et l’utilisation raisonnée des ressources naturelles, en veillant à ce que 85,5% de la consommation totale d’énergie proviennent de sources renouvelables. Au cours de la dernière décennie, ALROSA a réduit ses émissions de gaz à effet de serre de près de 50%. La mine de diamants de Diavik, dans le nord du Canada, est devenue un leader mondial de la technologie des climats froids, prouvant que l’énergie renouvelable fonctionne dans un lieu subarctique isolé. Des moyens novateurs ont été élaborés pour empêcher leurs quatre éoliennes de 9,2 mégawatts de geler et de rester actives, malgré des températures pouvant atteindre les -40 ºC.

Recherche et développement

Les producteurs de diamants naturels continuent à faire progresser les innovations et les technologies, en investissant dans la recherche et le développement qui permettront de réduire davantage l’empreinte écologique. Le groupe De Beers s’efforce d’atteindre son objectif de neutralité carbone d’ici 2030 grâce à des solutions visant à réduire l’intensité énergétique en améliorant l’efficacité opérationnelle et à remplacer l’utilisation de combustibles fossiles dans la mesure du possible. Ils travaillent également avec un groupe de chercheurs scientifiques sur un projet pionnier qui vise à piéger le dioxyde de carbone dans la kimberlite, la roche dans laquelle on trouve les diamants, grâce à un processus appelé «carbonatation minérale». Cette recherche révolutionnaire dans le domaine de la technologie de capture du carbone conduira sans aucun doute à d’autres avancées dans un grand nombre d’industries à l’avenir. 

Reducing footprint boat

Recyclage et réduction des déchets 

Les principaux producteurs de diamants naturels s’engagent également à limiter leur impact actuel en améliorant le recyclage et la réduction des déchets. 

Les mines de diamants naturels ne nécessitent pas l’utilisation de grandes quantités de produits chimiques pour extraire et récupérer les diamants. En revanche, le processus requiert de l’eau et une certaine pression. La majorité des déchets générés par la production de diamants naturels sont des débris de roche stérile ou de minerai qui sont retirés de la mine et placés dans des zones de stockage à proximité.

Une fois l’exploitation terminée, les résidus rocheux sont remis en place et redeviennent partie intégrante du paysage naturel. Par exemple, lorsque le moment sera venu de fermer la mine Ekati, située dans une région reculée des Territoires du Nord-Ouest du Canada, les zones excavées seront remises en état et redeviendront un environnement viable pour les populations, la faune et la flore. Des recherches sont actuellement en cours sur les meilleurs moyens de remettre en état la surface de la kimberlite traitée grâce à une combinaison de végétation et de roche assurant la stabilisation physique de la zone.

Préservation de l’eau

Un autre élément important de l’engagement de l’industrie du diamant naturel envers l’environnement repose sur le recyclage et la réutilisation de l’eau. Grâce à des stratégies de réduction et d’efficacité, Petra Diamonds veille à ce que 72 % de l’eau utilisée dans ses opérations soit recyclée.

La mine Williamson de Petra Diamonds en Tanzanie fournit également de l’eau potable aux communautés locales, et en 2016, à la mine Koffiefontein en Afrique du Sud, Petra Diamonds a remis à neuf une canalisation d’urgence qui fournit en eau les communautés locales pendant les longues périodes de sécheresse.

L’année dernière, Lucara Diamond a doublé son volume d’eau recyclée par rapport à 2018 et collabore avec la Water Utilities Corporation et Debswana, la société diamantaire voisine, sur un projet commun grâce auquel Lucara Diamond partagera l’eau excédentaire de sa mine de Karowe avec la mine voisine, ce qui leur permettra de réduire le prélèvement direct d’eau souterraine et de la fournir à la communauté locale.

ALROSA a également augmenté de 41% la quantité d’eau recyclée dans ses opérations techniques au cours des trois dernières années. Sous le climat aride du Zimbabwe, l’eau est une ressource précieuse pour les agriculteurs locaux. RZM Murowa a construit et réhabilité des puits pour approvisionner en eau écoles, cliniques et autres installations. Dans le cadre du programme de micro-irrigation communautaire, RZM Murowa a également réussi à créer des réserves d’eau supplémentaires grâce à des systèmes minimisant le gaspillage d’eau. 

Les principaux producteurs de diamants naturels ont compris que leur croissance à long terme dépend de leur capacité à minimiser leur impact sur l’environnement. En créant des partenariats avec les communautés et les gouvernements locaux dans lesquels elle opère, et en s’efforçant continuellement de réduire son empreinte environnementale, l’industrie continuera à prospérer dans les années à venir.