Hollywood & Culture Pop

Interview exclusive : Ana de Armas, la nouvelle Ambassadrice Mondiale Only Natural Diamonds

La nouvelle star montante de Hollywood et James Bond Girl Ana de Armas se confie sur son amour des diamants et sur les raisons pour lesquelles elle croit en l’avenir durable de la filière.

Interview exclusive : Ana de Armas, la nouvelle Ambassadrice Mondiale Only Natural DiamondsL’actrice Ana de Armas, star de la première campagne Only Natural Diamonds For moments like no other (Pour des moments comme aucun autre)
L’actrice Ana de Armas, star de la première campagne Only Natural Diamonds For moments like no other (Pour des moments comme aucun autre)

Révélation de A Couteaux Tirés, elle a été récompensée par le Golden Globe 2020 de la meilleure actrice dans une comédie.On la retrouvera en 2021 dans le prochain James Bond, Mourir peut Attendre. Ana de Armas est une vraie star en devenir, en pleine ascension du firmament hollywoodien. C’est au Portugal que la nouvelle ambassadrice de Only Natural Diamonds est allée tourner cette première campagne publicitaire. Une occasion pour elle de découvrir l’univers des diamants naturels. Elle se confie sur son expérience, évoque ses moments de tournage préférés et sa foi en l’avenir durable de l’industrie du diamant. Sans oublier, bien entendu, de nous parler de son amour des diamants naturels.

Qu’est-ce qui vous a attirée dans cette campagne ? Comment avez-vous eu envie de devenir l’égérie des diamants naturels ?

J’étais intriguée par le fait que cette campagne, qui reflète l’action du Natural Diamond Council, représente, à l’instar du NDC, une industrie toute entière. Un secteur d’activité de premier ordre, aux ramifications planétaires. Ce qui m’a attirée dans ce projet ? Le fait que le NDC ait mis en place et fasse respecter un ensemble de directives éthiques extrêmement détaillé autour des mines. En travaillant main dans la main avec des groupes et des agences locales qui s’inquiètent de la sécurité des mineurs et qui accompagnent le développement des communautés qui dépendent de cette activité.
Cette année a été extrêmement éprouvante, pour tellement de gens. J’ai songé au fait que les diamants représentent un lien, une connexion, ou plutôt une reconnexion, dans le cas de 2020, avec nos êtres chers. Pour tous les instants de vie partagés, des plus grands aux plus petits, des plus solennels aux moments les plus intimes, qu’ils soient planifiés ou spontanés. Les diamants naturels évoquent la beauté et le pouvoir mais ils font aussi partie de notre quotidien, de nos cultures familiales. Intemporels, les diamants se transmettent génération après génération, triomphant de toutes les contingences de la vie.

Qu’est-ce qui vous a le plus plu durant le shooting de cette campagne ? Souhaiteriez-vous partager avec nous des anecdotes amusantes, des souvenirs marquants ?

Je dois avouer qu’un voyage au Portugal est arrivé à pic, pour moi. Un changement de décor salutaire après des semaines de confinement. Les protocoles de voyage mis en place par le NDC étaient très stricts, ce que j’ai trouvé extrêmement rassurant. Je leur en suis reconnaissante ! Pendant le tournage et le shooting photo, j’ai adoré le stylisme, très moderne, qui m’a été proposé, et le plaisir de découvrir toute ces marques, que je ne connaissais pas auparavant. J’ai vraiment apprécié le fait que ces pièces puissent être portées dans la vie de tous les jours, que leur côté formel sache se faire oublier, qu’elles ne soient pas systématiquement assimilées à des accessoires portés en soirée. Cette campagne restera à jamais gravée dans ma mémoire, aussi éternels que des diamants naturels.  

Portez-vous des bijoux en diamants en dehors des soirées habillées ?  

Tout à fait, et cette campagne n’a fait que me conforter dans ma vision des choses. J’adore porter des diamants au quotidien. J’aimes les pièces discrètes et élégantes, qui se coordonnent, en fait, très bien avec un tee-shirt ou un maillot, par exemple. Pour moi, le chic ultime, c’est un collier fin ou des boucles d’oreilles en diamant ou un bracelet rivière, qui viennent mettre en valeur un look bohémien plus « relax ».

En quelles circonstances aimez-vous en porter, en général, sinon ?

Mes bijoux diamants préférés sont les colliers. J’aime les superposer. Un pendentif avec une chaîne, par exemple. Porter des diamants est toujours valorisant, mais je préfère les pièces plus discrètes, pas trop voyantes. Elles me vont mieux.

Pensez-vous que le « dress code » des diamants ait changé ? Suivez-vous une règle de conduite particulière quand vous en portez ?

 Je pense que si des règles non-officielles existaient, elles ont maintenant disparu. Elles sont obsolètes ! Les diamants ne sont pas faits uniquement pour les soirées et les mariages. Rien ne vous empêche de les twister, par exemple, en portant un collier ras du cou en diamants comme bandeau. Nous l’avons fait de manière spontanée sur le plateau. Cela a donné un résultat tellement rafraichissant et inattendu. Je ne pense pas non plus que vous ayez besoin d’une occasion formelle pour offrir des diamants en cadeau. Ils peuvent tout autant être portés autour d’un feu de camp sur la plage que dans une salle de bal. Ils nous apportent de la joie au quotidien et nous permettent de faire plaisir aux personnes qui comptent pour nous. Et je ne parle pas seulement des relations amoureuses. Je pense aux amis, aux frères et sœurs, aux parents et même à nous-même, tout simplement. La prochaine fois que vous aurez envie de vous faire un petit cadeau, pensez à un diamant naturel !

Quelles pratiques durables mises en place par le secteur du diamant vous semblent les plus intéressantes à mener ?

En collaborant avec le NDC, j’ai appris à quel point l’industrie du diamant impactait positivement des vies, à l’échelle de la planète. Le secteur fait vivre près de dix millions de personnes dans le monde ! Et les femmes y travaillent en plus grand nombre que je ne l’imaginais. Mieux, elles sont un éléments moteur de cette industrie. 

On trouve des diamants dans les coins les plus reculés de la planète. Et dans beaucoup de ces endroits, l’industrie du diamant est le premier employeur de la région. Le NDC promeut des initiatives de renforcement de ces communautés afin de les aider dans leur développement : constructions de routes, de logements, d’hôpitaux et d’écoles, création de réserves protégées, contribution au développement des terres agricoles…L’impact positif de cette industrie dépasse de beaucoup le cadre auquel on peut s’attendre.  

Durant toute cette campagne, qu’avez -vous appris sur les diamants naturels ? Quelles informations vous ont surprise ?

J’ai appris que les diamants pouvaient provenir du monde entier, du Canada à l’Australie, de la Sibérie au Botswana, à l’Afrique du sud, la Tanzanie et au-delà. Ce sont de vraies ressources mondiales. J’ai aussi mieux compris ce qui fait la rareté des diamants et constitue la force symbolique de leur signification. Des milliards d’années sont nécessaires à leur formation, ce qui leur confère une aura d’éternité et aussi, forcément, de mystère.