Diamants d’Exception

Jubilé de Platine d’Élisabeth II : La Vraie Histoire des Joyaux de la Couronne

Les parures de la reine semblent tout droit sorties d’un conte de fée.

Queen's Platinum Jubilee diamonds jewels

Le 6 février 2022, la reine a inauguré le début de son jubilé de platine. Il sera célébré tout au long de l’année et notamment, au cours d’événements officiels prévus pour la première semaine de juin. En tant que monarque ayant régné le plus longtemps de l’histoire de la Grande-Bretagne, la reine, âgée de 95 ans, reste une souveraine très appréciée qui a servi avec dignité et grâce. 

À l’occasion de ses 70 ans de règne, nous avons déniché des photos de son couronnement et de celui de son mari, le prince Philip, ces images semblent tout droit sortir d’un conte de fée. L’image emblématique de ce jour-là, où l’on voit la reine parée de la couronne impériale d’apparat, tenant le sceptre orné d’un énorme diamant de 500 carats et un orbe d’or, souligne l’énorme responsabilité et le pouvoir dont elle a hérité.

Quand la jeune Élisabeth II est montée sur le trône britannique, il y a 70 ans, le monde entier avait les yeux rivés sur son couronnement, les traditions ancestrales et les joyaux de la couronne qui sont à couper le souffle. Les joyaux de la couronne font partie intégrante de la cérémonie du couronnement, ils sont imprégnés de l’histoire britannique et sont mondialement célèbres. En l’honneur du jubilé de platine de la reine, nous vous livrons une analyse détaillée des joyaux de la couronne et nous vous faisons part de leur signification secrète. 

Une Couronne Digne d’un Roi – et d’une Reine

Le 2 juin 1953, la reine Élisabeth et le prince Philip arrivèrent en carrosse doré à l’Abbaye de Westminster, lieu où tous les couronnements ont eu lieu depuis 1066. Sur le trajet entre Buckingham Palace et l’Abbaye, la reine portait le diadème d’apparat de George IV (George IV State Diadem). Si cette couronne vous est familière, c’est qu’il s’agit de celle que porte la reine sur les timbres britanniques à son effigie. 

Fabriquée pour le couronnement de George IV en 1821, la couronne a été imaginée par le bijoutier britannique, Rundell Bridge & Rundell. Elle comporte plus de 12,000 diamants et presque 200 perles en forme de roses anglaises, de chardons écossais et de trèfles irlandais. 

Depuis le règne du roi George VI, la couronne a été portée exclusivement par les reines et les consorts britanniques, dont la reine Victoria et la Reine Mère. Au cours des décennies qui ont suivi son couronnement, la reine Élisabeth a porté la couronne à l’occasion de nombreux événements et cérémonies officielles.

Queen's Platinum Jubilee diamonds jewels
La Reine Elisabeth II portant le « Diamond Diadem » réalisé par Rundell Bridge and Rundell en 1820 pour le Roi George IV et les « Coronation Earrings » ainsi que le « Coronation Necklace » conçus par Garrard en 1858 pour la Reine Victoria. (Photo par Max Mumby/Indigo/Getty Images)

La couronne George VI est l’une des trois couronnes portées le jour du couronnement de la reine. L’onction de la couronne date du roi Edgar, la tradition vient de la ville de Bath et s’est déroulée pour la première fois en 973. Bien que de nombreux rituels soient restés inchangés, le service qui était originellement en latin est désormais en anglais et ce depuis le couronnement de la reine Elisabeth Ier.

Les Pouvoirs des Joyaux de la Couronne

Les insignes du couronnement – couronne, sceptre, bâton et orbe – sont utilisés depuis 1661 pour couronner les souverains d’Angleterre. Ces joyaux sont conservés en toute sécurité à la Tour de Londres, et ce depuis plus de 600 ans. Ils comptent parmi les plus grandes attractions touristiques de la Grande-Bretagne.

Queen's Platinum Jubilee diamonds jewels
La Reine Elisabeth II après son couronnement

Au cours de la cérémonie, comme le veut la tradition, la reine Elizabeth a été couronnée de la couronne de St. Édouard, la plus sacrée des couronnes. Fabriquée au XIème siècle pour Saint Édouard le Confesseur, la couronne originale a été fondue et l’or utilisé pour créer la couronne du couronnement de Charles II en 1661. La magnifique coiffe en or et en bijoux de plus de deux kilogrammes pesait lourdement sur la jeune reine qui l’a portée pendant les trois heures du service.

Symbole d’autorité et de souveraineté, ce sceptre impressionnant abrite le plus gros diamant blanc facetté du monde. Rien que cela, c’est une déclaration de pouvoir et de richesse ! Le sceptre original de 1661 a été redessiné après l’acquisition par le roi Édouard VII du diamant Cullinan, un diamant de 600 grammes, découvert en Afrique du Sud en 1905. Comme il s’agissait du plus gros diamant jamais découvert, le roi Édouard l’a fait tailler en plusieurs pierres et a placé la plus grosse – un diamant massif de 530 carats – dans le sceptre redessiné.

L’orbe d’or de la souveraine, également fabriqué en 1661, symbolise le pouvoir religieux de la reine. En tant que « représentante de Dieu sur terre », la reine reçoit l’orbe d’or comme symbole du monde chrétien. Il est surmonté d’une croix en or au sommet et entouré d’une bande de diamants, de pierres précieuses et de perles.

Les Bijoux en Diamants du Couronnement de la Reine Élisabeth

Le jour J, la reine Élisabeth portait le « Coronation Necklace », le collier de sacre, un collier avec de gros diamants créé par le joaillier britannique Garrard pour la reine Victoria en 1858.

La souveraine portait aussi les boucles d’oreille de sacre assorties, « Coronation Earrings », également créées par Garrard pour Victoria, qui sont des puces en diamants taille coussin accompagnées de pendentifs en diamants en forme de poire. Le collier et les boucles d’oreilles de sacre font partie des bijoux préférés de la Reine, qui les porte souvent lors d’événements officiels et d’occasions formelles.

Après la cérémonie de sacrement, la reine s’est rendue à Buckingham Palace, sur le balcon où elle a salué ses sujets, en portant une troisième couronne, la « Imperial State Crown ». Fabriquée en 1937, elle comporte 2 868 diamants, 17 saphirs, 11 émeraudes, 269 perles et 4 rubis. La pièce centrale de cette couronne est le diamant Cullinan II, faisant 317,4 carats, c’est la petite sœur du Cullinan I.

Queen's Platinum Jubilee diamonds jewels
La reine Élisabeth II et le Duc d’Édinbourg, le jour de leur sacrement, Buckingham Palace, 1953. (Photo The Print Collector/Getty Images)
star of Africa cullinan royal family crown jewels
Les Joyaux de la Couronne, 1953. La couronne de Saint Édouard, utilisée lors des couronnements des monarques britanniques depuis le 13ème siècle et le sceptre royal. Extrait de « The Queen Elizabeth Coronation Souvenir ». [Londres, 1953]. (Photo par Print Collector/Getty Images)

Alors que les rois et reines vont et viennent, ce sont les rituels, les joyaux et les symboles de la couronne qui survivent et constituent des signes tangibles de l’histoire à l’approche du jubilé de platine de la reine.