Diamants d’Exception

Fêtons le printemps avec un élégant devant de corsage tout en diamants

La prochaine vente aux enchères de la Maison Aguttes qui aura lieu le 31 mars prochain proposera une belle sélection de bijoux, parmi eux ce remarquable devant de corsage.

Stylisant un nœud retenant un important pompon, cette broche devant de corsage en platine est entièrement ornée de diamants ronds taille ancienne, elle date de 1910.

Les bijoux de corsage ont très probablement comme ancêtre les fibules. Utilisées pour resserrer les pans des vêtements à l’époque antique, ces fibules souvent ornées de pierres étaient un signe d’appartenance sociale. Ces bijoux ont suivi l’évolution de la mode en prenant des formes diverses comme des nœuds, des fleurs et parfois de simples formes géométriques… ils ornaient ainsi fièrement les décolletés de celles qui voulaient attirer l’attention.

La mode féminine, jusqu’au début du XIXe siècle, impose de porter un corset qui est lassé sur une blouse appelée corsage. Désignant donc un vêtement mais également la partie du corps qu’il recouvre. Ainsi les bijoux portés sur le devant de la poitrine sont les « devant de corsage ».

Ce superbe devant de corsage tout en diamants ne pourra qu’attirer votre attention.

Lors de cette vente seront également présentés d’autres bijoux remarquables comme cette ravissante broche ancienne « Ailes ». De la fin du XIXe siècle, elle est en or et argent habilléee de diamants de taille ancienne et roses, présentant en pampille une belle perle fine.

Un important diamant forme poire taille brillant sera également proposé, de 10,06 carats il est monté sur une bague en platine. A porter avec gourmandise.

Cette belle broche, réalisée par la Maison Cartier, brille avec l’éclat des diamants taille brillant, taille ancienne et baguettes.

Incontournables des belles ventes, les bijoux de Suzanne Belperron et de René Boivin y seront également proposés.
Comme ce clip « Tonneau » de Suzanne Belperron en or est orné d’agate, de diamants blancs et jaunes, de rubis, d’émeraudes, de saphirs et d’émail. Il est accompagné d’un certificat d’Olivier Baroin attestant d’une création de Suzanne Belperron se situant entre 1933 et 1937.

Enfin vous serez forcément séduit par ce bijou « Nœud de Passementerie » de René Boivin, il est en or jaune entièrement habillé d’un pavage de péridots et de diamants.
Le beau vert tendre du péridot donnera une précieuse touche printanière.

Une belle vente de printemps à suivre à l’étude Aguttes.