Diamant 101

Les Diamants Caméléons, la Définition d’une Beauté en Constante Évolution

Mike Breeding, du Gemological Institute of America (GIA), nous dévoile les secrets des diamants caméléons.

By |

Gemological Institute of America

|

Dans l’imaginaire collectif, les diamants sont appréciés et loués pour leur absence de couleur ; les diamants incolores sont l’incarnation de tout ce qu’il y a de plus étonnant et majestueux dans la nature. Lorsque ces pierres sont exemptes d’impuretés mesurables (appelées « type IIa »), elles atteignent l’appellation de « pierres précieuses » le sommet de la beauté et de la rareté. Toutefois, lorsque l’on commence à s’informer sur la science de la couleur des diamants, il devient rapidement évident que les critères de pureté ne veulent pas toujours tout dire. Surtout lorsqu’il s’agit de diamants caméléons. 

chameleon diamonds
chameleon diamonds
chameleon diamonds
chameleon diamonds

Il convient de noter que les diamants naturels les plus rares sont ceux qui présentent les teintes les plus vibrantes et les plus vives : bleu, rouge, vert et orange. Ces couleurs sont le résultat de conditions extrêmement rares et uniques dans le centre de la terre. Ces pierres de couleur, qui représentent moins de 10% de tous les diamants existants, sont de loin les pierres les plus précieuses qui existent et se sont vendues aux enchères jusqu’à 4 millions de dollars par carat. (En 2015, Sotheby’s a vendu le Blue Moon of Josephine, un diamant bleu vif de 12,03 carats, pour 48,4 millions de dollars). Ce qu’il y a de plus surprenant c’est que certains de ces diamants changent de couleur : les diamants caméléons. À l’instar de l’animal duquel ils tirent leur nom, ces diamants changent de couleur en fonction des conditions auxquelles ils sont exposés. Bien qu’ils n’aient généralement pas de teintes particulièrement vives, les diamants caméléons passent d’une couleur verdâtre à une couleur jaune ou orange lorsqu’ils sont légèrement chauffés (n’essayez pas de le faire chez vous) ou lorsqu’ils sont exposés à la lumière pendant une période prolongée. Lorsqu’ils sont refroidis, ils reprennent leur teinte verdâtre en quelques secondes. Ces diamants uniques occupent une place spéciale dans les aspirations des collectionneurs de diamants. 

Immédiatement après le chauffage
Quelques minutes plus tard

Qu’est-ce qu’un diamant caméléon ? 

Alors que d’autres diamants peuvent parfois voir leur teinte changer légèrement, les diamants caméléons représentent le groupe spécifique de pierres qui ont tendance à avoir une composante de couleur verdâtre, une phosphorescence à la lumière ultraviolette à ondes courtes (ce qui signifie qu’ils continuent à briller après que la lumière UV soit éteinte) et un changement de couleur temporaire. Une pierre doit absolument présenter ces trois caractéristiques distinctives pour obtenir l’appellation « caméléon » sur un rapport du GIA. Les diamants caméléon ont généralement des couleurs allant du jaune-vert grisâtre au jaune verdâtre brunâtre et se présentent sous forme de pierres à facettes pesant jusqu’à environ deux carats. Le plus gros diamant caméléon signalé est le diamant caméléon de Chopard, qui pèse plus de 32 carats (illustration ci-dessous).

Avec l’aimable autorisation de Chopard.

Il existe pleins d’autres faits fascinants concernant ces diamants à humeur changeante. Tous sont de type Ia, ce qui signifie qu’ils contiennent des impuretés d’azote. La plupart d’entre eux sont constitués par des paires d’atomes d’azote (type IaA). Les diamants caméléons présentent également de larges bandes d’absorption à ~480 nm et ~750-800 nm dans le spectre d’absorption visible, qui se combinent pour leur donner un aspect de couleur verdâtre. Les chercheurs attribuent la bande de 480 nm aux atomes d’oxygène dans le diamant et la bande de 750-800 nm semble être liée à des impuretés d’hydrogène ou de nickel. Les spectres d’absorption infrarouge confirment la présence d’atomes d’hydrogène dans ces pierres et l’analyse chimique et la photoluminescence ont démontré que la plupart des diamants caméléons contiennent également des quantités mesurables d’impuretés de nickel.

Pourquoi et comment ces diamants changent-ils de couleur ? 

 

La raison pour laquelle les diamants caméléons changent de couleur est en fait assez complexe et constitue l’un des mystères permanents des spécialistes. On sait que la combination d’absorptions de la lumière à l’origine de la couleur verdâtre (bandes de 480 nm et de 750-800 nm) doit changer d’une manière ou d’une autre pour donner la couleur jaune qui suit le réchauffage du diamant. Certains chercheurs ont suggéré que dans ces conditions, la bande 750-800 nm réduit temporairement son intensité pour produire la couleur jaune. La nature mixte de la plupart des diamants caméléons rend difficile toute sorte de conclusion.

Un assortiment de diamants ? 

Après un examen plus approfondi, la plupart des diamants caméléons présentent des signes de croissance irrégulière et de période d’arrêt complet de croissance. Ces caractéristiques sont particulièrement visibles en examinant la fluorescence de la pierre sous une lumière ultraviolette à très haute énergie. Dans ces conditions, des détails distincts de la structure interne d’un diamant peuvent être vus par des motifs dans la fluorescence produite par la distribution de différentes impuretés ou imperfections atomiques. Les diamants caméléons ont souvent des zones de croissance qui qui brillent d’un jaune verdâtre et d’autres qui sont inertes ou bleues (illustration ci-dessous). Les délimitations entre ces zones peuvent être régulières ou très irrégulières ce qui suggère des changements dans la croissance interne d’un diamant caméléon. En utilisant une analyse spectroscopique, il devient clair que les zones fluorescentes jaune verdâtre sont dominées par des bandes de 480 nm et que les zones inertes ou bleues sont riches en hydrogène avec des bandes de 750-800 nm. Bien que le nombre de zone de croissance ait tendance à être différent d’une pierre à l’autre, l’hétérogénéité est presque toujours présente chez les diamants caméléons. L’existence de ces deux zones et l’association de chaque zone avec une bande d’absorption importante montre que l’existence même des diamants caméléons et leur changement de couleur fascinant est le produit de croissance géologique en constante évolution.

Les diamants caméléons sont reconnus et même vénérés par la plupart des connaisseurs de par leur unique caractéristique à révéler qu’un certain type de beauté peut émerger du chaos.